Panama Papers : Mossack Fonseca soupçonne un de ses employés de vol de données et le fait arrêter

Source: Reuters

Selon le quotidien suisse Le Temps, la police de Genève a arrêté un informaticien employé par le cabinet d'avocats rendu célèbre par le scandale des Panama Papers. L'homme est accusé de vol de données informatiques.

L'informaticien a été mis en garde à vue et une enquête a été ouverte par le parquet de Genève. C'est la firme Mossack Fonseca qui a elle-même dénoncé l'homme. Selon le quotidien suisse, l’informaticien est accusé de «soustraction de données», d'«accès indu à un système informatique» et d'«abus de confiance». L'informaticien, qui est employé dans les bureaux suisses de la firme basée au Panama, nie tout acte frauduleux.

Le Ministère public suisse aurait procédé à une perquisition du bureau de l'employé à la recherche de preuves. Mais rien n'indique pour l'instant que l'informaticien soit impliqué dans la fuite massive de données en avril dernier à l'origine du scandale planétaire d'évasion fiscale. Et rien n'indique pour l'instant non plus qu'il soit l'auteur de la fuite de données dite des Panama Papers, auteur toujours mystérieux qui se dissimule sous le pseudonyme de «John Doe». Il n'a toujours pas été identifié.

La fuite avait révélé aux journalistes, puis au public, une base de données contenant quelque 214 000 noms d'entreprises et de particuliers et avait levé le voile sur des sociétés-écrans domiciliées dans 21 paradis fiscaux, des Iles Vierges Britanniques à Hong Kong en passant par l'Etat américain du Nevada. Des personnalités de premier plan avaient été éclaboussées, comme le Premier ministre britannique David Cameron ou l'ex ministre du Budget Jérôme Cahuzac.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales