Royaume-Uni : deux sondages donnent le Brexit en tête de six points

Source: AFP

La volonté des britanniques de quitter l'Union Européenne semble se renforcer de semaine en semaine. Dans deux sondages, réalisés par téléphone et sur internet, le Brexit remporte désormais 53% des voix.

Les partisans du maintien du Royaume-Uni récoltent 47% des suffrages selon les deux enquêtes d'opinion les plus récentes. Une mauvaise nouvelle pour le Premier ministre David Cameron et le nouveau maire de Londres Sadiq Khan, qui se sont engagés contre le Brexit.

Depuis une quinzaine de jours, l'immigration est devenue le thème central de la campagne, notamment après l’annonce d’un pic migratoire quasiment inédit dans le royaume. En effet, 630 000 personnes sont entrées légalement au Royaume-Uni en 2015, tandis que 297 000 personnes en sont sorties (Britanniques, citoyens de l’UE et hors UE confondus). Soit un solde positif de 333 000 personnes, le deuxième le plus important de son histoire. «Nous ajoutons chaque année au Royaume-Uni une population de la taille d’Oxford juste avec les migrations en provenance de l’UE», s’est alarmé Boris Johnson, l’ancien maire conservateur de Londres et chef de file des partisans d’un Brexit, en appelant les Britanniques à «reprendre le contrôle» de leurs frontières lors du référendum du 23 juin.

Aller plus loin : Wolfgang Schäuble craint qu'un Brexit n'inspire d'autres pays

Jusque là, les sondages sur internet favorisaient toujours les partisans du Brexit, très actifs sur le web, tandis que les sondages téléphoniques hissaient en tête des votes les partisans d'un maintien du Royaume-Uni dans l'Union. C'est la première fois que les deux modes de sondage annoncent une avance du Brexit, et qui plus est une forte avance.

Cependant, le parti souverainiste Ukip de Nigel Farage ne semble pas récolter les fruits de cette nouvelle tendance de l'opinion, et stagne à 14% d'intention de vote des électeurs britanniques. Enfin, le sondage marque une opposition entre générations et catégories socio-professionnelles. Les partisans du maintien dans l'Union Européenne sont en moyenne plus jeunes, plus diplômés et plus riches que les partisans du Brexit.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales