Cyber-piraterie : des millions d'identifiants Twitter volés et mis en vente

Cyber-piraterie : des millions d'identifiants Twitter volés et mis en vente Source: Reuters

D’après les estimations du site spécialisé en piratages Leakedsource.com, plus de 32 millions d'identifiants et de mots de passe utilisés sur Twitter sont actuellement en vente sur le marché noir.

Un groupe de hackers a mis en vente sur internet des dizaines de millions d’identifiants et de mots de passe pour Twitter. La direction du réseau social nie cependant toute attaque. 

«Nous sommes certains que ces noms d'utilisateurs et ces identifiants n'ont pas été obtenus par une violation des données de Twitter - il n'y a pas eu d'intrusion dans nos systèmes», a indiqué le porte-parole dans un courriel à l'AFP.

Le site Leakedsource.com a aussi confirmé que Twitter n’avait pas été directement infiltré par les pirates. Les adresses mails, des identifiants, et des mots de passe ont été volés directement sur les navigateurs des victimes grâce à des malwares qu’ils avaient installés eux-mêmes sans le savoir. Ainsi, les pirates auraient réussi à voler tous les mots de passe et identifiants enregistrés par les internautes dans leurs navigateurs. 

Les auteurs du rapport dévoilent quelques éloquentes statistiques : dans la majorité des cas, les internautes sont eux-mêmes à blâmer pour avoir choisi des mots de passe  trop simples. 120 417 comptes avaient, comme mot de passe, «123456».

Cyber-piraterie : des millions d'identifiants Twitter volés et mis en vente© Capture d'écran du site https://www.leakedsource.com

Le pays le plus touché ? La Russie. Il s’est en effet avéré que la majorité des victimes étaient russes - à en juger par les cinq millions d’adresses mail en « .ru » ayant fuité. Les domaines français occupent eux la 11e place.

En début de semaine, les mots de passe de Twitter étaient déjà en une des journaux partout dans le monde alors que le compte du fondateur de Facebook avait été piraté à cause d’un mot de passe simpliste. Négligeant les conseils de sécurité numérique, Mark Zuckerberg avait préféré utiliser les premiers sons émis par sa fille : «dadada».

Lire aussi : Quand le créateur de Facebook se fait pirater à cause d’un mot de passe… enfantin

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»