Autriche : incendie volontaire d'un futur foyer de réfugiés

- Avec AFP

Source: AFP

Un foyer nouvellement construit pour abriter prochainement des demandeurs d'asile a été détruit par un «incendie volontaire» dans le nord de l'Autriche, selon la police, une première dans ce pays.

Le sinistre, qui n'a pas fait de victimes et s'est déclaré peu avant 2h du matin du 1er juin, a intégralement détruit le bâtiment en bois. Situé à Altenfelden, une localité de 2 100 personnes près de Linz, celui-ci devait accueillir 48 personnes dans deux semaines, selon la Croix-Rouge.

«Les enquêteurs estiment qu'il s'agit d'un incendie volontaire, deux foyers ayant été découverts contre les murs extérieurs de l'édifice», a indiqué la police de Haute-Autriche dans un communiqué publié à la mi-journée.

Le président de la Croix-Rouge locale, Walter Aichinger, s'est dit «choqué» par ces constations et a indiqué que son organisation entendait voir le foyer reconstruit «au plus vite». «Nous restons fidèles à notre mission qui consiste à venir en aide aux gens dans le besoin», a-t-il déclaré dans un communiqué.

Contrairement à l'Allemagne voisine, l'Autriche n'avait connu jusqu'à présent aucun cas de destruction volontaire de foyer de réfugiés.

Le pays a accueilli l'an passé quelque 90 000 demandeurs d'asile, soit plus de 1% de sa population. Depuis l'automne, l'Etat peut imposer aux communes l'accueil d'un nombre de migrants pouvant atteindre 1,5% de leur population. Ces foyers sont généralement confiés à des ONG comme la Croix-Rouge.

La poussée migratoire a alimenté le vote protestataire dans ce petit pays de 8,7 millions d'habitants, où le candidat du parti d'extrême droite FPÖ, Norbert Hofer, a recueilli 49,7% des suffrages au second tour de la présidentielle le 22 mai, face à l'écologiste Alexander Van der Bellen.

Lors de la nuit de la Saint-Sylvestre, quatre demandeurs d'asile avaient été blessés dans un incendie qui s'était déclaré dans un foyer à Grünbach, dans le centre du pays. L'enquête avait toutefois établi que son origine était accidentelle.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales