Entre soulagement et déception : les réactions à la défaite de l’extrême-droite en Autriche

Entre soulagement et déception : les réactions à la défaite de l’extrême-droite en Autriche© Leonhard Foeger Source: Reuters
Alexander Van der Bellen

De nombreux politiciens ont réagi tout de suite à l’annonce de la victoire de l’écologiste Alexander Van der Bellen à la présidentielle autrichienne. La plupart se félicitent surtout de la défaite de l’extrême-droite. Sélection.

0,6% seulement des voix ont séparé l’écologiste Alexander Van der Bellen et le représentant du parti d’extrême droite autrichien FPÖ qui ont terminé la campagne au coude-à-coude. L’écologiste a donc été élu, de très peu, à la présidence de l’Autriche permettant à son parti d’accéder à cette fonction pour la première fois de l’histoire du pays. A travers toute l’Europe, les hommes politiques ont réagi à ce résultat, RT France rend compte des plus marquants.

La gauche et la droite se réjouissent en France

La réaction des hommes politiques français était plutôt émotionnelle. Presque tous ont exprimé leur soulagement en constatant que l’extrême droite n’était pas parvenu à s’imposer dans ce scrutin.

Le Front national se félicite du succès de l’extrême-droite autrichienne qui a tout de même recueilli près de la moitié des voix (49,7%).

Menace populiste en Europe

Les dirigeants des autres pays de l’UE ont réagi de manière plus pondérée, mais similaire à celle des hommes politiques français.

Nombreux sont ceux qui se sont félicités de cette nouvelle, éprouvant un sentiment de soulagement, comme ils l’ont reconnu eux-mêmes. «Il y a un soupir de soulagement en Europe», a notamment déclaré à Bruxelles le ministre italien des Affaires étrangères, Paolo Gentilloni après l’annonce de la victoire d’Alexander Van der Bellen.

D’autres expriment moins la joie qu’une mise en garde contre la progression des partis d’extrême droite à travers l’Europe.

Johannes Hahn, Commissaire européen à l'élargissement, lui-même autrichien, a souligné l’importance de l’élection d’un président qui a «une position pro-européenne» face aux «défis énormes de notre époque».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»