Le président philippin traite les évêques catholiques de «fils de p****»

Source: Reuters

Le nouveau président des Philippines, Rodrigo Duterte, élu le 9 mai, a accusé l’église catholique d’hypocrisie car elle se serait opposée à lui au moment de sa campagne électorale mais lui demande désormais des faveurs.

«Vous, les fils des p****, n’avez-vous pas honte ? Vous demandez tant de faveurs, même à moi», a tonné le chef de l'Etat philippin Rodrigo Duterte en s’adressant aux évêques catholiques. «Savez-vous quelle est l’institution la plus hypocrite ? C’est l’église catholique», a-t-il poursuivi.

Rodrigo Duterte explique que les représentants de l’Eglise s’étaient opposés à lui lors des élections présidentielles et qu’il s’étonne de voir que, désormais, ils lui demandent de l’argent. «Ce n’est qu’une autre forme de corruption», a-t-il conclu.

Le nouveau président des Philipinnes, élu chef de l’Etat le 9 mai 2016, est connu pour son fort mépris envers l’Eglise, alors même que la population de son pays est catholique à 80%. En novembre 2015, ilavait même traité le pape de «fils de p***» car son arrivée à Manille, la capitale des Philippines, avait provoqué de grands embouteillages. 

Lire aussi : Les Philippins ont choisi pour président celui qu’on surnomme le Donald Trump d’Asie

«Il nous a fallu cinq heures pour aller de l'hôtel à l'aéroport. J'ai demandé qui on attendait. Ils ont dit que c'était le Pape, je voulais l'appeler. Le Pape, fils de p***, rentre chez toi ! Ne viens plus en visite !», avait-il déclaré.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales