Des préservatifs anti-Zika pour les athlètes australiens en prévision des JO 2016 au Brésil

Source: Reuters

L’entreprise pharmaceutique australienne Starpharma a annoncé son intention de distribuer aux Australiens participants aux JO de Rio des préservatifs novateurs, dotés d’un gel antiviral qui pourrait réduire des risques de contamination au virus Zika.

«Starpharma est heureux de soutenir les athlètes australiens quand ils prendront part aux compétitions internationales des Jeux olympiques de Rio», a déclaré le directeur exécutif de Starpharma, Jackie Fairley.

La chef de mission de l’équipe australienne, Kitty Chiller, s’est déclarée ravie d’une telle initiative, précisant que la «santé et le bien-être de la délégation pass[aient] en premier». 

Ces préservatifs qui seront distribués aux athlètes sont enduits d'un lubrifiant contenant un gel spécial, nommé VivaGel. Il constituerait «un agent antiviral dont les études de laboratoire ont prouvé qu'il rendait inactif plusieurs virus sexuellement transmissibles comme le VIH, l'herpès génital ou le papillomavirus humain (VPH)». 

Les fabricants affirment en outre que des études de laboratoire ont montré que ce gel apportait «une protection antivirale presque complète» contre le virus Zika. 

Le Brésil étant devenu le pays le plus touché par le virus, le Comité international olympique (CIO) a décidé de faire installer des distributeurs de préservatifs dans le vllage olympique. Le virus Zika est transmis à l'homme par un moustique et la contamination des femmes enceintes peut avoir des conséquences désastreuses. Zika peut engendrer une microcéphalie du foetus et peut aussi se transmettre par voie sexuelle entre deux individus.

Lire aussi : Un premier cas de transmission du Zika par voie sexuelle en France annoncé par Marisol Touraine

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales