Au Brenner, des affrontements éclatent entre police et manifestants pro-réfugiés (PHOTOS, VIDEOS)

Des centaines de manifestants se sont réunis à la frontière entre l’Italie et l’Autriche près du col du Brenner pour soutenir les réfugiés et protester contre la décision du gouvernement autrichien de rétablir les contrôles à la frontière.

Plusieurs centaines d'Autrichiens et d'Italiens manifestent sur le col du Brenner, à la frontière entre les deux pays, contre «l'Europe forteresse» et en faveur de l'accueil des réfugiés. Les autorités italiennes et autrichiennes ont déployé des cordons de police afin de parer à d’éventuels débordements.

Des manifestants ont déjà fait usage de grenades fumigènes. 

Plutôt dans la journée, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, avait déclaré que le blocage par l'Autriche de sa frontière avec l'Italie au col du Brenner serait une «catastrophe politique» pour l'Europe car c’est un «carrefour clé pour les transports européens et une porte entre l'Europe du Nord et celle du Sud». 

Pourtant, l'Autriche menace toujours de mettre en place un dispositif anti-migrants au col du Brenner, si l'Italie ne prend pas de mesures pour mieux contrôler les réfugiés qui utilisent ce col pour quitter le pays.

D’après les estimations, en 2015, l'Autriche a vu transiter plusieurs centaines de milliers de réfugiés par son territoire et en a accueilli 90 000, soit plus de 1% de sa population. Pour 2016, Vienne a déclaré être prête à accepter 37 500 demandeurs d'asile et en a déjà enregistré près de la moitié.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales