L’incendie continue à ravager Fort McMurray, 7 500 Canadiens évacués par avion (PHOTOS, VIDEOS)

Source: Reuters

Tandis que les pompiers luttent contre le gigantesque brasier au cœur de la production de pétrole canadien, les autorités ont déclenché une vaste opération routière et aérienne dont le but est d’évacuer les habitants vers le sud de Fort McMurray.

Parmi les 25 000 personnes qui se sont dirigées vers le sud de la province, 7 500 ont dû quitter leurs camps à l'aide d'un pont aérien en raison de la surcharge de l'autoroute 63, la seule à relier les deux destinations. De plus, des milliers de personnes ont été coincées dans leurs automobiles à cause des flammes qui ont bloqué cet axe routier à plusieurs reprises. Un énorme embouteillage s’est produit dans la ville ravagée par l'incendie. Un long convoi de voitures et de camionnettes avait été escorté par des policiers et survolés par des hélicoptères militaires qui en assuraient la surveillance.  

Lire aussi : Des dizaines de milliers de personnes évacuées à cause d’un feu de forêt au Canada (PHOTOS, VIDEOS)

«La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a réussi à déplacer près de 2 500 voitures au sud de l'autoroute 63. Les convois vont reprendre en matinée si les conditions le permettent», a indiqué la municipalité régionale de Wood Buffalo sur Twitter dans la nuit du 6 au 7 mai.  

Le gouvernement provincial a aussi indiqué que les convois traversant l'unique autoroute s'arrêteraient à 22h (locales), pour reprendre à 6h du matin. L'objectif serait d'amener 4 000 sinistrés en lieu sûr.

D’après les estimations du responsable canadien de la prévention des incendies, Chad Morrison, l’exode pourrait durer quatre jours, alors que le premier ministre canadien, Justin Trudeau, promettait de se rendre dans la région sans préciser de date.

A l’heure actuelle, des feux incontrôlables ont déjà ravagé plus de 100 000 hectares mais le bilan risque de s’aggraver car la température va s’augmenter ce weekend, pour atteindre jusqu’à 27 degrés Celsius, ce qui pourrait doubler la superficie des territoires touchés par cet incendie dévastateur. 

Lire aussi : Au Canada, l'incendie continue de ravager les forêts, les foyers... et l'économie (IMAGES)

Même si les puits de pétrole et les stocks n’ont pas encore été touchés par les flammes, la production de brut a déjà été interrompue, ce qui a des répercussions économiques dans le pays. Chaque jour le Canada perd 680 000 barils, c’est-à-dire près de 20% de sa production, poussant les cours mondiaux du pétrole à la hausse.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales