Syrie : au moins six personnes auraient été tuées et 28 blessées dans une attaque suicide à Homs

Source: Reuters

Un double attentat suicide dans la ville syrienne de Homsa causé au moins six morts et 28 blessés, dont certains grièvement, rapporte SANA Nouvelles, citant le gouverneur de la ville.

Une voiture et une moto ont explosé dans la zone de Mukharram al-Fawqani dans la partie orientale de la ville, selon l'agence.

La télévision d'Etat syrienne a fait part «de morts et blessés» dans une attaque suicide et un attentat à la voiture piégée perpétrés sur la place centrale de Makhram Fawqani, située entre la ville de Homs et la cité antique de Palmyre, d'où les jihadistes de l'EI ont été chassés le 27 mars après dix mois d'occupation. 

Avant le 27 février dernier, jour du cessez-le-feu, Homs était la cible fréquente d'attaques par les forces islamistes. Au cours de ce même mois, des dizaines de personnes avaient été tuées et blessées au cours d'un double attentat à la bombe dans la même ville. Elle avait également été frappée en janvier et décembre de deux attentats qui avaient fait respectivement 24 et 32 morts.

Le cessez-le feu, qui ne comprend pas les groupes terroristes, a été fortement éprouvé en Syrie, ravagée par la guerre. Mardi dernier, un hôpital d'Alep a été attaqué à la roquette, tuant au moins trois personnes et en blessant plus d'une douzaine. L'installation était sous le contrôle des forces gouvernementales. Il a été ciblé par un groupe rebelle radical.

Après l'attaque meurtrière sur l'hôpital, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté une résolution sur la protection des civils dans les conflits armés. Le document exige la protection des hôpitaux dans les zones de guerre.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales