Après ses accusations, Washington admet que les avions russes n’avaient pas d’attitude provocatrice

Après ses accusations, Washington admet que les avions russes n’avaient pas d’attitude provocatrice© Source : wikipedia
Suivez RT France surTelegram

Les pilotes de l'armée de l'air russe n'ont pas provoqué d'incident, envoyant tous simplement le signal de leur présence à l’armée américaine, estime l'amiral John Richardson de l'United States Navy.

«Je ne crois pas que les Russes essayent de provoquer un incident. Je crois qu’ils essayent d’envoyer un signal. Je trouve la chose suivante assez claire : ils veulent nous faire savoir qu’ils nous voient en mer Baltique», a déclaré John Richardson, cité par Associated Press.

Cependant, il a exprimé son espoir de voir de telles opérations toucher à leur terme. D’après l’amiral, les manœuvres des avions russes, qu'il considère comme «un malentendu tactique», peuvent se reproduire. John Richardson a souligné que les Etats-Unis recherchaient des relations calmes entre les armées.

Durant le mois d'avril 2016, des militaires américains se sont plaints plusieurs fois des actions des pilotes russes à proximité des bateaux et avions américains dans les eaux internationales de la mer Baltique.

Le Pentagone a annoncé le 29 avril qu'un Boeing RC-135 américain et un Soukhoï Su-27 russe se trouvaient dans l’espace aérien international lorsque l'avion russe a effectué un tonneau au-dessus de l'appareil américain. Le Lieutenant-Colonel Michelle Baldanza, porte-parole du Pentagone, a qualifié cet incident aérien de «dangereux», «non-professionnel» et estimé qu’il avait le potentiel de causer de sérieux dommages.

Moscou nie toute prise de risque

Réagissant à cette déclaration, le porte-parole du ministre russe de la Défense Igor Konachenkov a expliqué que tous les vols des avions russes étaient menés en conformité avec les règles internationales d’utilisation de l’espace aérien.

Il a aussi précisé que des avions de reconnaissance américains essayaient régulièrement de s’approcher de la frontière russe, avec leur transpondeur désactivé. Pour cette raison, les forces aériennes russes sont obligées de faire voler un avion de chasse pour déterminer le type et l’immatriculation de ces avions américains.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix