«Avant» et «Après» : images sur l’ampleur des dégâts au Népal

De nombreux sites et monuments du patrimoine mondial de l’UNESCO au Népal, y compris la tour Bhimsen construite pour la reine, ont été détruits par le tremblement de terre de samedi matin qui a fait près de 2 000 morts.

La Tour Bhimsen de 60 mètres, construite en 1832 pour la reine du Népal, avec un balcon ouvert offrant une vue panoramique aux visiteurs depuis 10 ans, a été détruite par un tremblement de terre de magnitude 7,9. Un moignon déchiqueté de dix mètres, c’est tout ce qui reste de cette structure en forme de phare, d’après Reuters. Tandis que les corps étaient retirés des ruines, un policier a indiqué que près de 200 personnes sont restées coincées à l’intérieur.

La vallée népalaise de Katmandou, située sur les contreforts de l’Himalaya au carrefour de plusieurs civilisations, comprend sept groupes de monuments, couvrant l’éventail complet des réalisations historiques et artistiques qui ont rendu la Vallée de Katmandou mondialement célèbre. Des temples anciens en font partie.

Ces temples ont été construits pour la plupart en briques cuites et mortier de boue avec une structure en bois. Les fenêtres, les montants de portes et la charpente des toits sont richement sculptés. Les stupas ont des formes simples mais puissantes avec des dômes massifs blanchis à la chaux surmontés de cubes dorés avec les yeux du Bouddha éternel qui voient tout, selon la description de l’UNESCO.

Après le tremblement de terre, les secouristes ont pioché dans des bâtiments détruits, y compris des anciens temples hindouistes.

«J’ai vu trois corps de moines coincés dans les débris du bâtiment effondré près d’un monastère», a dit le touriste indien Devyani Pant à Reuters. «Nous essayons de retirer les corps et de trouver tous ceux qui sont restés à l’intérieur».

La place Durbar de Katmandou, l'une des trois places royales de la vallée classées par l’UNESCO, a également été ravagée.

La place Durbar de Patan et son sol couvert de briques rouges sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle a été gravement endommagée.

La statue dorée du roi Bhupatindra Malla, les mains jointes, dans une posture de prière est maintenant un tas de décombres jonchant la place Durbar.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales