En Grande-Bretagne, des imams dans des prisons incitent à tuer les non-musulmans

Source: Reuters

The Independent a publié mardi un article dans lequel il révèle que certains imams affectés aux prisons y font des prêches islamistes. Une enquête a permis de découvrir des brochures et des CD aux contenus extrémistes dans une dizaine de prisons.

Les informations auxquelles The Independent a eu accès, tirées d'une enquête non encore rendue publique du Secrétaire d'Etat à la justice Michael Gove, dressent un constat inquiétant : parmi les 100 aumôniers embauchés à temps plein dans les prisons anglaises, plusieurs d'entre eux profiteraient de leur position pour prêcher l'Islam le plus radical aux détenus.

Outre les déclarations homophobes et misogynes, des brochures et des CD révèlent que certains encouragent également leurs fidèles à commettre des meurtres contre les apostats (les musulmans convertis à une autre religion) ou les mécréants, qui rejettent la foi musulmane.

Selon The Independent, les aumôniers ne luttent pas contre la radicalisation, «parfois parce qu’ils sont sous-équipés mais souvent car ils n’en ont pas la volonté», préférant au contraire distribuer de la littérature islamiste. Le journal rapporte également que des collectes de fonds pour des œuvres de charité islamiques liées au terrorisme sont organisées dans les prisons. Dans certains cas, les non musulmans devraient même s'acquitter d'un impôt sous la menace de leurs co-détenus, comme c'est le cas dans les territoires contrôlés par Daesh.

Début 2016, on comptait 12 326 détenus musulmans dans les établissements pénitentiaires anglais et gallois, dont 131 reconnus coupables de terrorisme et 1000 soupçonnés d'être vulnérables à la radicalisation rappelle The Times.

Les musulmans composent 4,8% de la population anglaise mais 14,5% de la population carcérale britannique. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales