Le héros russe mort en Syrie décoré de la Légion d’honneur par une famille française

Source: Reuters

Un couple français a transmis ses médailles de famille, obtenues lors de la Seconde guerre mondiale, à la famille d’Alexandre Prokhorenko, encerclé par Daesh et mort en héros en Syrie, a fait savoir l’ambassade russe à Paris.

Les Magué, un couple marié de la ville de Florensac, dans la région du Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, a décidé d’offrir les médailles appartenant aux membres de leur famille à la veuve et aux parents d’Alexandre Prokhorenko, un soldat russe de 25 ans tombé à Palmyre. Ils espèrent que leur geste pourra aider à les soutenir.

L’une des décorations militaires les plus précieuses de la famille est la Croix de chevalier de la Légion d’honneur, reçue par un oncle de la famille, en tant que membre de la Résistance depuis l’âge de 17 ans et ensuite déporté dans le camp de concentration de Buchenwald. Une autre, la Croix de Guerre avec palme de bronze, a été reçue par un père du couple, un pilote de bombardier ayant participé à des missions de combat.

Les Magué ont expliqué à la mission diplomatique russe qu’ils avaient décidé de faire ce geste étonnant par sympathie avec la Russie et ses efforts dans leur lutte contre le terrorisme mondial. Ils ont également dit vouloir transmettre aux autorités russes plusieurs documents historiques concernant la Seconde Guerre mondiale.

En outre, la famille a exprimé son indignation profonde contre les médias français, qui ont ignoré voire complètement occulté l’acte de courage du jeune soldat russe en Syrie. Encerclé près de Palmyre par les terroristes de Daesh, Alexandre Prokhorenko a commandé un bombardement aérien sur sa propre position, afin d’emporter dans sa mort des combattants de Daesh avec lui.

«Ils sont proches, je suis encerclé, c’est peut-être la fin, dites à ma famille que je les aime tendrement», a-t-il précisé à son commandant quelques secondes avant de demander un raid aérien sur sa position. Cependant, comme le révèle son entretien radio, publié dans les médias russes, le commandant avait dans un premier temps refusé cette demande, appelant l’officier russe à tenter de se mettre à couvert.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales