Allemagne : le parti AfD, ayant déclaré l’islam «anticonstitutionnel», qualifié de «nazi»

Source: Reuters

Alors que le parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD) déclare que l’islam est un «corps étranger» dans le pays, la communauté musulmane compare ces propos à ceux d'Hitler.

«Pour la première fois depuis l’Allemagne d’Hitler, il y a un parti qui de nouveau discrédite une entière communauté religieuse et menace son existence», a déclaré le président du conseil central des musulmans Aiman Mazyek, en s’exprimant sur la proposition de l’AfD d’interdire tous les minarets dans le pays.

«Nous sommes pour l’interdiction des minarets, des muezzins et des voiles intégraux», a déclaré le 17 avril Beatrix von Storch, une des responsables de l’AfD, qui est aussi membre du Parlement européen. «L’islam est une idéologie politique incompatible avec la constitution [allemande]», a-t-elle estimé. Alors qu’elle a précisé que de nombreux musulmans avaient leur place en Allemagne, elle a en revanche souligné que l’islam n’y avait pas sa place.

Le parti, qualifié par certains experts comme populiste, insiste sur le renforcement de sa politique anti-islamique. Ainsi, le vice-président du Parti, Alexander Gauland, a déclaré que l’islam était un «corps étranger» pour la société allemande.

«L’islam n’est pas une religion, comme le christianisme catholique ou protestant, depuis toujours il compte accéder au pouvoir», a-t-il indiqué, en soulignant le danger imminent de «l’islamisation de l’Allemagne», rapporte le site The Local. Il a jouté qu’il y avait de la place pour les musulmans dans le pays s’ils respectaient le droit laïque général.

A la fin mars, une branche bavaroise de l’AfD a présenté un projet de manifeste dans lequel elle insistait sur l’idée que l’islam n’avait «pas de liens avec l’Allemagne» et appelé à l’interdiction de la «construction et de l’activité des mosquées» sur le territoire allemand.

Lire aussi : «Une étape historique» : Berlin crée une loi sanctionnant les réfugiés qui ne s’intègrent pas

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales