«Le multiculturalisme tue» : des identitaires perturbent une pièce jouée par des réfugiés à Vienne

Les militants ont développé une banderole "Le multiculturalisme tue"© Capture d'écran Twitter
Les militants ont développé une banderole "Le multiculturalisme tue"

Huit personnes ont été blessées à l'Université de Vienne dans le cadre d'une rixe provoquée par des militants identitaires qui ont déployé une banderole contre le multiculturalisme sur la scène au beau milieu d'une pièce jouée par des migrants.

Il s’agit de la deuxième action du groupe autrichien Identitäre Bewegung, qui évolue dans la mouvance du groupe français Génération identitaire, en deux semaines.

Une trentaine de ses membres ont interrompu la performance en débarquant sur les planches avec des banderoles sur lesquelles on pouvait lire : «Le multiculturalisme tue». La situation a rapidement dégénéré. Des militants et certains spectateurs en sont venus aux mains. Bilan : huit blessés.

Au total, l'opération a duré moins de dix minutes, au terme desquelles les extrémistes sont partis. La pièce a pu reprendre et le spectacle se dérouler jusqu'à son terme.

Die Schutzbefohlenen, Les Protégés en français, était jouée par des demandeurs d’asile venus de Syrie, d’Afghanistan et d’Irak. Cette pièce avait été écrite en réaction à l’occupation de l’église votive de Vienne par une soixantaine de réfugiés afin d’attirer l’attention sur leur sort.

La semaine dernière, des militants du groupe identitaire étaient montés sur le toit du siège du parti écologiste, dans la ville autrichienne de Graz, et y avaient déployé une grande banderole «L’islamisation tue».

 

Lire aussi : Des manifestants identitaires ont bloqué aux migrants les voies d'accès à la ville de Calais

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales