Anniversaire surprise manqué : Pyongyang perd un missile balistique

Source: Reuters

En l’honneur du 104e anniversaire du fondateur de la Corée du Nord et «président éternel» Kim Il-sung, son petit-fils Kim Jong-un a raté une tentative de tirer un missile de moyenne portée, d’après les services de Défense sud-coréens.

«Il semble que la Corée du Nord a essayé de tirer une missile du côté de la mer du Japon ce matin mais elle aurait essuyé un échec», a déclaré le Comité des chefs d’Etats-major interarmées des Etats-Unis, se livrant actuellement à des exercices avec la Corée du Sud. 

Le projectile a disparu des écrans radars quelques secondes après son lancement et aurait pu exploser en vol, rapporte l'agence Yonhap.

Les services de renseignement sud-coréens précisent qu’ils s'attendaient à ce que Pyongyang  procède à un test de son missile «Musudan», dont la portée serait suffisante pour atteindre les bases américaines de Guam dans le Pacifique, le 15 avril, jour de l’anniversaire de la naissance de Kim Il-Sung. Pour la Corée du Nord, ce jour férié peut toujours être un bon prétexte à une démonstration de force.

En mars, la Corée du Nord avait déjà tiré deux missiles balistiques de courte portée au large de ses côtes orientales pour protester contre les exercices militaires conjoints à Séoul et Washington, baptisés «Key Resolve» et «Foal Eagle». Ces exercices ont débuté le 7 mars et doivent prendre fin le 20 avril. Ces manoeuvres militaires qui mobilisent un porte-avion, un sous-marin nucléaire et des ravitailleurs d'avions de combat américains pourraient porter atteinte, selon Pyongyang, à sa souveraineté.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales