Des drones américains tuent deux otages, un Américain et un Italien, au Pakistan

Un drone américain Source: Reuters
Un drone américain

Selon la Maison-Blanche, deux otages, un Américain et un Italien, ont été tués au Pakistan cette année dans une opération menée à l’aide de drones. Deux Américains liés à Al-Qaïda ont toutefois pu être éliminés.

«C'est avec une grande tristesse que nous avons récemment conclu que l’opération antiterroriste lancée par les Etats-Unis en janvier, avait tué deux otages innocents capturés par Al-Qaïda en 2011», déplore un communiqué du service de presse de la Maison-Blanche.

Les responsables disent qu’une attaque contre un camp suspecté d’appartenir à Al-Qaïda est à l’origine de la mort de l’expert du développement, Warren Weinstein, et du travailleur humanitaire italien, Giovanni Lo Porto.

Deux américains, membres d’Al-Qaïda, ont aussi été tués dans des opérations antiterroristes, a fait savoir l’administration. Le premier, Ahmed Farouq, qui était le chef présumé d’Al-Qaïda, a été tué lors du même raid que celui qui a causé les morts de Weinstein et de Lo Porto, a ajouté la Maison-Blanche. Le second, Adam Gahan, «célèbre membre d’Al-Qaïda», a également été tué en janvier mais lors d’une autre frappe.

En tant que président et commandant en chef, j’assume l’entière responsabilité de toutes les opérations antiterroristes», a déclaré le président américain Barack Obama lors d’un point de presse à la Maison-Blanche, « y compris celles qui ont coûté les vies de Weinstein et de Lo Porto».

«Au nom du gouvernement américain, j’offre mes excuses les plus sincères à leurs familles», a déclaré le président Obama.

La Maison-Blanche a déjà lancé une enquête sur cet incident et ses conclusions pourraient pousser l’administration présidentielle à repenser son programme de drones.

«Alors que Farouq et Gadahn étaient des membres d’Al-Qaïda, aucun d’eux n’était ciblé spécifiquement, et nous n’avons pas eu d’information indiquant leur présence sur les sites de ces opérations», explique par ailleurs un communiqué de la Maison-Blanche.

Barack Obama a encore ajouté que les Etats-Unis n’étaient pas au courant que Weinstein ou Lo Porto se trouvaient dans le camp qui a été touché.

«Selon les informations que nous avons obtenues à l’époque, sur la base de centaines d’heures de surveillance, nous avons cru qu’il s’agissait d’un camp d’Al-Qaïda, qu’il n’y avait pas de civils là-bas et que la capture de ces terroristes n’était pas possible», a en outre précisé le président américain.

Weinstein était membre du Corps de la Paix et de l’Agence des Etats-Unis pour le développement international. Il travaillait comme contractuel pour cette organisation en aidant les familles pakistanaises à sortir de la pauvreté lorsqu’il a été kidnappé en 2011.

Weinstein était le premier otage américain à avoir trouvé la mort lors d’un raid de drones américains. Par le passé, la Maison-Blanche avait affirmé que les raids aériens ordonnés par les Etats-Unis en 2011 avaient tués deux membres d’Al-Qaïda qui avaient la citoyenneté américaine, ainsi qu’un des fils adolescent de l’un d’eux.

Selon le président américain, Weinstein et Lo Porto étaient «deux humanitaires qui venaient de pays différents mais qui partageaient la même volonté de servir».

Le président a aussi précisé qu’il avait parlé plus tôt cette semaine avec la veuve de Weinstein, Elaine, et avec le Premier ministre italien. CNN a rapporté que le ministère pakistanais des Affaires étrangères n’avait pas commenté cette affaire dans l’immédiat.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales