Lavrov : les ingérences dans les affaires intérieures d’Etats souverains mènent au chaos

Source: Sputnik

Une semaine avant une rencontre des chefs des diplomaties russe, chinoise et indiennne, Sergueï Lavrov a donné une interview dans laquelle il a évoqué les sujets les plus importants des futures négociations.

«Les ingérences unilatérales dans les affaires intérieures d’Etats souverains [...] nuisent à la stabilité du système international et mènent, de temps à autre, à l’apparition d’un vide se voyant rempli par des extrémistes et des terroristes comme on le voit au Moyen-Orient et en Afrique du Nord», a souligné le chef de la diplomatie russe dans une interview accordée à des journalistes mongols, japonais et nord-coréens.

Evoquant les turbulences que l’on constate de nos jours dans les affaires internationales, Sergueï Lavrov a souligné l’importance du partenariat stratégique, notamment avec les pays-membres des BRICS, de la Communauté économique eurasienne et de l'Organisation de coopération de Shanghai. Cette coopération devra devenir «un facteur important de la stabilisation» de la politique globale, d’après le ministre russe.

Dans ce contexte, Sergueï Lavrov a également mis en évidence l’importance des rencontres entre les ministres russe, indien et chinois prévue la semaine prochaine. Ce «trio» a initié la création des BRICS et cette réunion pourrait également réchauffer les relations plutôt froides que la Chine et l'Inde entretiennent du fait de litiges frontaliers datant des années 1960.

D’après l’agenda, les trois pays pourraient discuter d’une future réforme de l’ONU, et notamment de la réforme du Conseil de Sécurité.

Les ambitions nucléaires de la Corée du Nord sont «inacceptables»

Le ministre a exprimé ses préoccupations sur la situation dans la péninsule coréenne. Il a souligné que la Chine et la Russie ne soutenaient pas les ambitions nucléaires de la Corée du Nord et qu’elles seraient discutées en détails lors de négociations bilatérales.

«Nous reconnaissons les préoccupations sécuritaires légitimes de la Corée du Nord, mais nous rejetons ses ambitions de pays disposant du statut nucléaire et nous nous opposons aux idées de prolifération quasiment ouvertement soutenues par Pyongyang. Elles contredisent non seulement les points de vue russes et chinois, mais les positions de toutes les parties signataires du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires», a déclaré le chef de la diplomatie russe.

Lire aussi : La Corée du Nord a tiré un missile de courte portée sur la mer, au large de sa côte Est

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales