Bruxelles : toutes les manifestations interdites sauf un rassemblement d’hommages musulman

Des cérémonies d'hommage ont régulièrement lieu place de la Bourse à Bruxelles© Aurore Belot Source: AFP
Des cérémonies d'hommage ont régulièrement lieu place de la Bourse à Bruxelles

Les autorités ont décidé d’empêcher plusieurs rassemblements qui devaient avoir lieu les 9 et 10 avril dans la capitale belge, une semaine après que de violents incidents ont éclaté en marge d’une manifestation identitaire, elle aussi interdite.

Les groupes identitaires Nation et Vlaanderen (Flandres) avaient appelé à manifester contre le bourgmestre bruxellois Yvan Mayeur le 10 avril, mais les rassemblements n’auront vraisemblablement pas lieu.

Lire aussi : Belgique : après les débordements, les hooligans contre-attaquent et affirment avoir été manipulés

En effet, la police a décidé, en coordination avec l’OCAM (organisme chargé d’évaluer le degré de la menace terroriste en Belgique), d’interdire toute manifestation sur son territoire à cette date.

Un autre rassemblement, organisé cette fois par une organisation anarchiste, était prévu contre «la militarisation de nos vies» le 10 avril mais, aucune demande n’ayant été déposée, celui-ci est également illégal et donc interdit, explique le cabinet du maire de Bruxelles.

Le 9 avril dans l'après-midi, une cérémonie d'hommage aux victimes des attentats, organisées par différents groupes musulmans, se tiendra devant la station de métro Maelbeek, où un kamikaze s'était fait exploser le 22 mars dernier. Le rassemblement avait lui fait l'objet d'une autorisation préalable.

Le 2 avril, une manifestation appelant à «expulser les islamistes» avait été organisée par le groupe Génération Identitaire à Molenbeek, avant d’être interdite par la maire Françoise Schepmans.

Certains militants identitaires s’étaient néanmoins rendus sur place et la tension était rapidement montée avec de nombreux Molenbeekois qui s’étaient rassemblés.

Un jeune avait notamment foncé dans un barrage de police avant de renverser une habitante. La police avait procédé à des dizaines d’arrestations.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales