Le patron marocain de l’antiterrorisme prévient de potentielles attaques à l’arme chimique en Europe

© Fabian Bimmer Source: Reuters

Le chef de l’agence de lutte contre le terrorisme a prévenu lundi de la menace croissante d’attaques aux armes chimiques planifiées par les djihadistes de Daesh, ajoutant avoir déjoué 25 attaques dans son pays au cours de la seule année dernière.

Selon Abdelhak Khiame, directeur de Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ), parmi les 25 attaques que son unité a déjouées au Maroc, l’une d’entre elle, au mois de février, impliquait l’emploi de gaz moutarde. La cellule de Daesh, qui avait passé du matériel en contrebande depuis la Libye, s’apprêtait à lancer des attaques chimiques sur quatre villes ainsi qu’un attentat suicide.

«Il est très possible que Daesh utilise ce processus pour cibler le Royaume-Uni et d’autres pays européens», a-t-il expliqué au tabloïd britannique The Sun. «Ils ont déjà des brigades d’enfants que nous savons qu’ils entraînent dans leurs camps, afin de les utiliser lors d’attaques terroristes en Europe. Quant aux armes chimiques, nous avons constaté à quel point il est facile de les préparer», a-t-il ajouté.

Lire aussi : le terrorisme nucléaire est devenu une «menace bien réelle», selon l’AIEA

«Les substances utilisées dans l’attaque que l’agence marocaine a contrecarrée en février sont disponibles dans le commerce à travers tout le Royaume-Uni et dans le reste de l’Europe», a expliqué Abdelhak Khiame. 

Le mois dernier, les forces spéciales américaines ont mis la main sur le responsable des armes chimiques de Daesh, qui a admis que le groupe comptait utiliser du gaz moutarde dans ses futures attaques. L’homme a été capturé par les forces récemment déployées sur le terrain par le Pentagone afin de conduire des raids contre Daesh, information confirmée par un officiel américain. Il est pour l’instant détenu en Irak, toujours selon la même source.

Lire aussi : «Sauvez-nous de l’EI ou bombardez-nous avec des armes chimiques», supplie une Irakienne (VIDEO)

En février dernier, le coordinateur du renseignement américain James Clapper et le directeur de la CIA John Brennan ont pour la première fois ouvertement accusé Daesh d’utiliser des armes chimiques, ainsi que de fabriquer des petites quantités de chlore et de gaz moutarde en Syrie et en Irak.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales