Incertitude autour de la manifestation interdite de Génération Identitaire samedi à Molenbeek

Le groupe identitaire appelait à manifester sous haute tension en Belgique samedi© Generation-identitaire.com
Le groupe identitaire appelait à manifester sous haute tension en Belgique samedi

«Expulsons les islamistes» : voilà le leitmotiv de la manifestation qui devait se tenir samedi avant d’être interdite par la maire belge. Le groupe a donc appelé ses sympathisants à respecter la décision, mais certains appellent à désobéir.

Si les militants sont mitigés, le porte-parole du groupe français, lui, a pourtant été très clair dans une vidéo postée sur la chaîne YouTube officielle de Génération Identitaire et relayée sur leurs réseaux sociaux : «Nous prenons acte de cette décision et nous demandons à tous nos militants et sympathisants de ne pas se rendre à Molenbeek samedi» 2 avril.

Auteur: Génération Identitaire

Toutefois, les supporters du mouvement n’ont pas caché leur grogne contre la décision d’interdire la manifestation. «La jeunesse ne pourra pas rester éternellement muette et notre colère (…) devra un jour être entendue», a affirmé le porte-parole avant de conclure : «Génération Identitaire à Molenbeek comme ailleurs n'en n'a pas fini avec les islamistes».

Aussi, sur Facebook, quelques sympathisants ont tout de même appelé à braver l’interdiction en se rendant sur place, même si la grande majorité d'entre eux semblait plutôt se résigner à contrecœur à la décision de la maire de Molenbeek Françoise Schepmans.

© Capture d'écran Facebook Génération Identitaire

L’incertitude demeurant quant à la présence ou non de manifestants identitaires samedi à Molenbeek, celle-ci a prévenu le journal belge Le Soir que «les forces de police restent prêtes à intervenir».

Lire aussi : Belgique : une manifestation de Génération Identitaire interdite à Molenbeek

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales