Fidel Castro dénonce la visite d’Obama : Cuba n’a besoin d’«aucun cadeau de l’empire»

Fidel Castro dénonce la visite d’Obama : Cuba n’a besoin d’«aucun cadeau de l’empire» Source: Reuters
Fidel Castro
Suivez RT France surTelegram

Barack Obama était tout sourire en arrivant à Cuba pour mettre fin aux différends qui opposent les deux nations. Mais Fidel Castro, l’ancien dirigeant cubain, n’a pas été impressionné, dénonçant même le «frère Obama» dans une lettre publique.

«J’imagine que chacun de nous risquait d’avoir une crise cardiaque en entendant les propos du président des Etats-Unis» a écrit Fidel Castro à propos du moment où le président américain a déclaré qu’il «était temps de laisser le passé derrière nous».

Bien que Barack Obama n’ait pas rencontré le Lider Maximo lors de sa visite de trois jours à Cuba, cela n’a toutefois pas empêché Fidel Castro de se faire une opinion du président américain et de sa visite historique à Cuba.

«Ma suggestion modeste est qu’il réfléchit et n’essaie pas de développer de théories sur la politique cubaine», a écrit l’ex-dirigeant cubain dans une lettre de 1500 mots intitulée El Hermano Obama, Frère Obama en français, ajoutant que Cuba n’avait besoin d’«aucun cadeau de l’empire».

Dans sa lettre publiée par le média d’Etat Granma, Fidel Castro critique, ligne par ligne, le discours prononcé par Barack Obama à La Havane.

Fidel Castro a dénoncé l’échec du président américain de donner du crédit à l’interdiction de la ségrégation raciale qu’il avait lui-même décrétée à son arrivée au pouvoir en 1959.

Il a aussi rappelé l’agression américaine contre Cuba, notamment l’embargo de plusieurs décennies décrété contre l’île, le débarquement de la baie des Cochons de 1961 et le bombardement d’un avion cubain en 1976.

L’ancien dirigeant cubain a également critiqué les efforts de Barack Obama pour renforcer les liens économiques avec Cuba. «Personne ne doit prétendre que le peuple de ce pays noble et dévoué renoncera à sa gloire et ses droits. Nous sommes à même de produire la nourriture et la richesse matérielle dont nous avons besoin avec le travail et l’intelligence de notre peuple», a-t-il écrit.

En savoir plus : Barack Obama à La Havane : Fin de l’embargo sur Cuba

La visite de Barack Obama à Cuba était la première d’un président américain en presque 90 ans. Il s’est produit après le rétablissement des relations diplomatiques entre Washington et La Havane et la réouverture de l’ambassade des Etats-Unis à Cuba. Les restrictions de voyage ont été allégées pour les Américains qui voyagent à Cuba. Cependant, l’embargo américain contre Cuba reste en vigueur. Barack Obama a déclaré lors de sa visite qu’il espérait que le Congrès américain lèverait prochainement les restrictions au commerce.  

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix