Un attentat suicide fait 30 morts au sud de Bagdad

Un attentat suicide a fait au moins 30 morts et 65 blessés le 25 mars après un match de football dans un village au sud de Bagdad, ont fait savoir la police irakienne, ainsi qu'une source médicale.

«Ils étaient en train de décerner le trophée aux vainqueurs quand le kamikaze s'est fait exploser dans la foule», a indiqué à l'AFP un capitaine de police du village d'Al-Asriya.

Le nombre de 30 morts a été annoncé par la police et confirmé par un médecin à l’hôpital de la localité d'Iskandariyah, au sud de la capitale irakienne. Il a aussi précisé que l'attaque était survenue vers 19H00 (16H00 GMT) et que le maire du village, Ahmed Chaker, figurait parmi les morts.

«Le maire est décédé à l'hôpital des suites des graves blessures qu'il a subies dans l'explosion», a déclaré la source médicale, ajoutant aussi qu'un de ses gardes du corps et au moins cinq membres des forces de sécurité avaient péri dans cet attentat.

L'attentat a rapidement été revendiqué dans un communiqué par l'EI, qui a identifié le kamikaze comme Saifullah al-Ansari.

Au moins de 60 personnes ont péri après une autre attaque de l'Etat islamique (EI) ce mois-ci, à Hilla, localité située 80 km encore plus au sud que le village d'Al-Asriya, lors de l'explosion d'un véhicule près d'un point de contrôle de sécurité.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales