La petite-fille de Staline apparaît sur le net avec des collants déchirés et une kalach en plastique

La petite-fille de Staline apparaît sur le net avec des collants déchirés et une kalach en plastique© Capture d'écran, compte Twitter @opexia
Suivez RT France surTelegram

Les photos de l’américaine Chrese Evans, la petite-fille de l’ex-dirigeant de l’URSS Joseph Staline, se retrouvent dans l’actualité. Bien qu’ayant été publiées en mars 2015 sur sa page Facebook, c’est maintenant qu’elles sont devenues virales.

Sur les images, on voit Chrese Evans poser avec un fusil factice et deux pistolets enfoncés dans ses shorts, vêtue de collants déchirés et équipée d’une mitrailleuse factice en bandoulière.

L’américaine a adopté pour ces images un look bien singulier, avec ses menottes en plastique et lunettes opaques, ainsi qu’un ours en peluche accrochée à sa ceinture.

Ce sont principalement des utilisateurs russes de twitter qui ont largement réagi à ces photos. Un bloggeur russe a été l’un des premiers à relayer sa photo, indiquant que c’était la petite fille de Staline présentée sur l’image.

Agée de 44 ans, Chrese Evans, la fille de William Peters et Svetlana Iossifovna Allilouïeva – l’enfant préféré de Staline – aujourd’hui décédée. Elle habite à Portland, dans l’Oregon. Sa mère est décédée en novembre 2011 dans une maison de retraite de Richland Center, dans le Wisconsin. En 2012, Chrese Evans a raconté avoir mal vécu la mort de sa mère.

Quant à son opinion envers son grand-père Staline, elle est plutôt négative. Dans une interview au magazine Paris Match, elle a indiqué que «les Allilouïev ont été décimés par Staline». «Ma famille sont les Djougachvili, des Russes d’origine géorgienne», a-t-elle souligné.

Lire aussi : Papa John’s violemment critiqué pour sa pizza «Staline»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix