Forest: un drapeau de l'EI et un livre sur le salafisme retrouvés dans l'appartement perquisitionné

- Avec AFP

Une perquisition à Bruxelles, dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris a mal tourné. 3 policiers belges ont été blessés, des policiers français étaient également présents. La perquisition n'était pas en lien direct avec Salah Abdelslam.

  • Selon le parquet fédéral belge, les deux individus qui avaient été interpellés après la fusillade de Forest ont été libérés.

  • Le Premier ministre belge, Charles Michel, a précisé que la menace terroriste en Belgique est forte : «l'alerte de niveau 3 est maintenue, la menace est possible et vraisemblable».

  • Un premier individu s'est présenté à l'hôpital avec une fracture à la jambe. Il a été interpellé mais n'a pas encore été interrogé. La personne qui l'accompagnait s'est enfuie avant l'arrivée de la police.
    Un second individu a été interpellé dans une maison de la chaussée de Neerstalle à Forest. 

  • Depuis les attentats du 13 novembre, plus de 100 perquisitions ont été réalisées et 58 personnes ont été interpellées depuis le début de l'enquête.

  • Un suspect à été tué alors qu'il était retranché dans un appartement, à côté de son corps se trouvaient une kalachnikov et un drapeau de l’Etat islamique. Mais aucun explosif n'a été découvert. La personne a été identifiée comme étant un homme de nationalité algérienne, Belcaïd Mohamed, né en 1980, en séjour illégal en Belgique mais pas connu des services de police.

    Deux personnes qui se trouvaient aussi dans l’appartement, ont réussi à prendre la fuite et sont activement recherchées. On ne connait pas encore leur identité. «Deux personnes qui se trouvaient dans l'appartement (qui a été perquisitionné mardi) ont réussi à prendre la fuite. Elles sont activement recherchées», a expliqué M. Werts, le porte-parole du parquet fédéral belge.

  • Lors de la perquisition, au moins deux personnes ont immédiatement ouvert le feu sur les policiers, trois policiers ont été blessés dont une policière française, d'après le parquet fédéral belge.

  • Suivez en direct la conférence de presse du parquet fédéral belge

  • Selon VTM Nieuws, les deux suspects fugitifs auraient été interpellés. Pour l'instant cette information n'a pas été confirmée par le parquet fédéral qui doit donner une conférence de presse dans 30 minutes. Toujours d'après ce même média, l’un des deux suspects aurait été appréhendé mardi soir, tandis que l’autre l’a été ce mercredi matin.

  • Les opérations de police «se poursuivent», a déclaré le premier ministre belge Charles Michel ce matin, au lendemain d'une action massive de police belgo-française liée aux attentats de Paris de novembre, lors de laquelle un suspect armé d'une Kalachnikov a été tué. Il n'a pas confirmé l'information selon laquelle deux hommes seraient toujours en fuite, comme l'affirment plusieurs médias belges, il a répondu : «Le parquet s'exprimera. Les opérations de police se poursuivent.» Une conférence de presse du parquet fédéral belge est prévue à 10h30 à Bruxelles. 

  • L'opération serait terminée, d'après les sources policières citées par les médias belges.

    Certains riverains qui se présentent à la police ont été autorisés à rentrer chez eux seuls, alors que d'autres ont été escortés par des agents, en fonction de l'endroit du périmètre où ils habitent, précisent les forces de l'ordre selon L'Echo. Ceux qui ne peuvent pas rentrer chez eux seront recueillis. Des vivres et des boissons ont été prévus.

    Les enfants des écoles et des crèches bloquées ont pu retrouver leurs parents.

La porte-parole de la police de la zone Midi à Bruxelles à confirmé qu'une fusillade était en cours et que trois policiers avaient été légèrement blessés. Selon les informations des médias belges, deux personnes seraient recherchées, elle se seraient enfuies par les toits des habitations.

Les faits se sont déroulés dans la rue du Dries, à Forest, aux abords de la place Saint-Denis. Le quartier est entièrement bouclé. Selon le Soir qui cite le cabinet du bourgmestre de Forest : «L’école de La Cordée, située rue du Dries et la crèche située au numéro 17 de la même rue sont actuellement bouclées. Les élèves sont retranchés et en sécurité ». 

Selon le parquet fédéral belge la perquisition a été menée dans le cadre du volet belge de l’enquête concernant les attentats de Paris.

Le bourgmestre de Forest, Marc-Jean Ghyssels, qui se trouve actuellement à l'intérieur du périmètre de sécurité, confirme bien la fusillade. Le nombre d'auteurs en fuite n'est pas déterminé, à ce stade, explique le journal belge le Soir.

Onze personnes ont été inculpées à ce jour en Belgique en lien avec les attaques qui avaient fait 130 morts et des centaines de blessés à Paris et Saint-Denis le 13 novembre 2015. L'enquête a montré que ces attentats avaient largement été préparés et coordonnés depuis Bruxelles.

Huit de ces onze inculpés sont toujours en détention provisoire. Un suspect clé, Salah Abdeslam, et son ami Mohamed Abrini, originaire comme lui de la commune bruxelloise de Molenbeek, n'ont jamais été appréhendés.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales