La Russie craint que L'OTAN envisage de violer le Traité de non-prolifération nucléaire

Source: Reuters

Alors que Washington met le cap sur la modernisation de ses bombes nucléaires déployées en Europe et que les pays de l'OTAN apprennent à les utiliser, Moscou trouvera une réponse adéquate à donner, promet le diplomate russe Mikhaïl Oulianov.

Selon le projet de budget du Pentagone pour 2017, les Etats-Unis préparent une modification de leurs 180 têtes nucléaires B61, créées dans les années 1960 et déployées sur les bases américaines en Allemagne, Belgique, Italie, Turquie et Pays-Bas. Dans ce but, le Pentagone développe une nouvelle version, la B61-12. Alors que le coût de modernisation d’une bombe est d’environ 28 millions de dollars, le programme devrait être terminé au milieu des années 2020.

«Je pourrais juste dire que de façon générale, dans le secteur militaire, toute action entraîne une réaction. Je suis persuadé que suite à la mise en service de nouvelles bombes américaines, la réaction russe sera adéquate», a annoncé le directeur du département du ministère des Affaires étrangères en charge des questions de non-prolifération et de contrôle des armes nucléaires, Mikhaïl Oulianov dans une interview pour le journal Kommersant.

D’après lui, il ne s’agit pas d’une modification ordinaire qui est «en principe acceptable». «Les Etats-Unis prétendent qu’il n’y a rien d’extraordinaire», a remarqué le diplomate, en ajoutant qu’en réalité tout est bien plus complexe.

«L’analyse des caractéristiques des nouvelles bombes indique que leur mise en service pourrait notablement réduire les limites d’utilisation des armes nucléaires. Au lieu d’être un moyen de dissuasion, cet armement devient une potentielle arme de combat, comme pendant la guerre froide», a-t-il expliqué.

En outre, le diplomate a indiqué que Washington est en train de modifier tout son arsenal nucléaire. Ainsi, les Etats-Unis développent un nouveau sous-marin nucléaire et un bombardier tactique, ce qui, selon Mikhaïl Oulianov, pourrait augmenter le risque qu’une arme nucléaire soit un jour utilisé.

Le représentant du ministère des Affaires étrangères a souligné que cette décision viole le Traité de non-prolifération des armes nucléaires par l’OTAN car il est écrit que les puissances nucléaires ne doivent pas transmettre de tels armements à des pays ne disposant pas d’armes nucléaires. Cependant, les pays où les bombes américaines sont déployées, modernisent eux aussi leurs avions-porteurs, tandis que les pilotes apprennent à utiliser les armes nucléaires. «Ainsi, l'OTAN envisage de violer sur le long terme le Traité de non-prolifération des armes nucléaires», a conclu Mikhaïl Oulianov.

Lire aussi : Moscou refuse de mener des pourparlers avec Washington sur la réduction de leur arsenal nucléaire

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales