Les fientes d’oiseaux ont fait fermer l’un des réacteurs d’Indian Point à New-York

© Capture d'écran du compte de Twitter @Inhabitat

Des excréments d’oiseaux semblent être la raison principale de la fermeture du réacteur de la centrale nucléaire d’Indian Point à New-York, a déclaré la commission gouvernementale chargée d’enquête sur ce sujet.

Un des réacteurs de la centrale nucléaire d’Indian Point, située à 25 kilomètres de New-York a été fermé après que des problèmes soient apparus sur la ligne de transmission du courant le 14 décembre. Après plusieurs semaines d’enquête, l’opérateur de la centrale, Entergy Corporation, a fait savoir que cette fermeture avait été provoquée par l’amoncellement de fientes d’oiseaux sur les câbles électriques chargés de transporter le courant.

La panne a été provoquée par des fientes d’oiseaux qui s'étaient accumulés sur les lignes à haute tension ce qui a fini par créer un arc électrique. «Le générateur de la centrale ne pouvait plus envoyer son électricité. Il a détecté l'incident et a tout arrêté automatiquement», a expliqué le porte-parole de l'opérateur, Jerry Nappi.

Suite à l’annonce des résultats de l’enquête, les responsables de la centrale ont indiqué qu’ils avaient déjà discuté de l’installation d’équipements pour éloigner les oiseaux et éviter que de telles pannes ne se reproduisent.

La centrale d'Indian Point assure près de 30% des besoins d’électricité de la ville de New York et dispose de deux réacteurs en service et d’un troisième, fermé définitivement mais non démantelé. Près de 20 millions de personnes vivent dans un rayon de 80 km autour de cette centrale.

Le 7 février, la commission avait aussi enregistré des «niveaux alarmants de radioactivité» dans trois puits de surveillance qui ont augmenté «de plus de 65 000%».

Lire aussi : Fuite d’eau radioactive dans une centrale nucléaire de New York, le gouverneur ordonne une enquête

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales