Pyongyang rejette la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU et poursuit son programme nucléaire

Source: Reuters

La Corée du Nord a qualifié d'«illégale» la nouvelle résolution du Conseil de sécurité de l'ONU la sanctionnant pour le développement de son programme nucléaire. Mais Pyongyang n'en a cure et s’est engagé à renforcer sa «dissuasion nucléaire».

«Le renforcement de notre dissuasion nucléaire est un exercice légitime de notre droits à l'autodéfense, qui continuera aussi longtemps que se poursuivra la politique américaine hostile», a fait savoir le ministère nord-coréen des Affaires étrangères dans un communiqué publié par les médias officiels.

Le 2 mars, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté la résolution 2270, qui interdit la vente d'armes, de même que la fourniture de combustible pour les avions et fusées, à la Corée du Nord.

En savoir plus : L'ONU approuve de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord

Le projet de résolution a été proposé par les Etats-Unis et la Chine. D'après le porte-parole de la mission américaine Kurtis Cooper, cette résolution est une réponse au test nucléaire réalisé par la Corée du Nord le 6 janvier dernier et au «lancement subséquent de missiles balistiques proscrits».

Quelques heures après l'adoption de la résolution, la Corée du Nord a tiré le 3 mars des projectiles d'une portée de 100 à 150 km au large de ses côtes orientales, en mer du Japon.

Pyongyang fait face à des sanctions des Nations unies depuis 2006 en raison de ses essais nucléaires répétés. En plus d’un embargo sur les armes, la Corée du Nord ne peut ni importer ni exporter de technologie nucléaire.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales