Sans le savoir, la police espagnole sauve d’anciens terroristes de l’ETA d’une tempête de neige

© Eloy Alonso Source: Reuters

Sans s'en douter une seule seconde, la Garde civile espagnole a secouru d’anciens membres du groupe terroriste et séparatiste basque ETA, responsable du meurtre de plus de 200 officiers des forces de l’ordre espagnoles.

Samedi, une vingtaine de personnes quittaient tranquillement un bar avec des membres de leur famille dans la région de Navarre, à la frontière avec le pays basque, lorsqu’ils ont été pris dans une tempête de neige, rapporte le journal The Local.

Ce groupe d'anciens membres de l’ETA a d’abord appelé les services d’urgence qui, débordés, les ont alors renvoyé vers la police locale. Mais cette dernière a elle-même préféré faire appel à la Guardia Civil, une police au statut militaire, qui a alors envoyé deux véhicules de patrouille, sans savoir que ceux-ci allaient secourir d’anciens terroristes qui avaient tué plus de 200 de leurs collègues au cours des cinq dernières décennies.

C’est notre obligation d’aider chaque citoyen

«Nous n’avions pas connaissance de qui était là-bas», a expliqué un porte-parole de la Garde civile. Et ce n’est qu’une fois arrivés en lieu sûr que l’un des passagers a révélé l’identité du groupe aux officiers.

Pour autant, ceux-ci ne se sont pas montrés rancuniers, comme le rapporte le porte-parole : «Cela ne signifie rien de particulier pour nous. Nous sommes une agence qui aide tous les citoyens. C’est une situation curieuse, mais c’est notre obligation d’aider tous les citoyens, dans toutes les situations.»

Fondée en 1959, l’ETA a été liée à plus de 800 meurtres, dont 203 concernaient des officiers de la Garde civile. La dernière attaque du groupe en Espagne a été menée en 2010.

Lire aussi : Norvège : en slip par -17°C, il s’accroche au toit de sa voiture volée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales