L’immeuble d'une chaîne de télévision bloqué par le bataillon paramilitaire Azov à Kiev (VIDEO)

© ТЕЛЕВИЗИОННАЯ СТУДИЯ / YouTube

Un groupe de militants cagoulés et en tenue militaire a bloqué le bureau de la chaîne de télévision ukrainienne Inter dans la capitale du pays. La diffusion des programmes a été interrompue.

Les militants ont demandé à parler à des représentants de la chaîne. Quand on leur a annoncé que leur requête n’a pas été satisfaite, ils ont décidé le blocage du bâtiment. Ils auraient scandé les slogans «Gloire à l’Ukraine !» et «L’Ukraine avant tout !»

Les manifestants exigent qu’un terme soit mis à la censure du Kremlin. Les militants prétendent que la chaîne emploie beaucoup de bons journalistes mais qu'ils subissent tous «la censure du Kremlin».

Des policiers sont postés à proximité, prêts à entrer en action, selon un correspondant de la chaîne de télévision 112 Ukraine. Pour le moment, aucun incident majeur ne s’est produit.

C’est un nouveau développement dans la controverse concernant la journaliste d’Inter Maria Stolyarova, qui a été expulsée d’Ukraine et privée d’accès au pays pour les cinq années à venir. Les services de sécurité ukrainiens affirment que la journaliste a utilisé un langage offensant pour décrire les activistes de Maïdan. Une enquête sur ses visites dans les régions de Donetsk et de Lougansk en 2014 a aussi été entamée.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales