Moscou convoque le Conseil de sécurité de l’ONU pour discuter de l’envoi des soldats turcs en Syrie

© Osman Orsal Source: Reuters

A l’initiative de la Russie, le Conseil de sécurité de l’ONU se réunira pour évoquer la volonté des autorités turques de lancer une opération militaire au sol en Syrie, affirme le ministère russe des Affaires étrangères.

Les actions turques dans la région sont une menace à la souveraineté, a fait savoir Moscou, ajoutant que la Russie présentera une résolution réclamant l’interdiction de l’envoi de soldats étrangers sur le sol syrien.

Moscou s’inquiète de l’aggravation des tensions à la frontière turco-syrienne et «des plans annoncés par la Turquie pour envoyer des soldats au sol dans le nord de la Syrie», a déclaré Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

«Cela nuit aux efforts de lancer un règlement politique en Syrie», a souligné la porte-parole.

Le projet de résolution contiendra une demande pour «mettre fin aux actions qui minent la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Syrie».

En décembre dernier, le Conseil de sécurité a adopté unanimement la résolution 2254 qui a approuvé une feuille de route pour la mise en place d’un processus de paix en Syrie. Le document adopté par les membres du Groupe international de soutien à la Syrie prévoit l’introduction d’un cessez-le-feu national qui doit commencer en parallèlement à des négociations politiques.

La Turquie renforce ses activités militaires dans les régions peuplées par les Kurdes, pas uniquement sur son territoire mais aussi en Syrie et en Irak. Cette semaine, le Conseil de sécurité de l’ONU a averti Ankara concernant ses activités dans la région, appelant les autorités turques à respecter le droit internationale et à cesser de bombarder les Kurdes syriens.

En savoir plus : Washington et Paris appellent Ankara à arrêter de bombarder les Kurdes au nord de la Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales