Quelques 150 Kurdes auraient été brûlés vifs par l’armée turque dans la province de Sirnak

© Mahmut Bozarslan Source: Reuters

Tandis que l’offensive du gouvernement visant principalement des régions kurdes au sud-est du pays continue, de nouvelles victimes sont apparues, a confié à Sputnik Feleknas Uca, membre du Parti démocratique des peuples (HDP).

«Dans la ville de Cizre, district de la province de Sirnak, près de 150 personnes ont été brûlées vives dans différents bâtiments par les forces militaires turques. Certains corps ont été retrouvés décapités. D’autres sont complètement brûlés, ce qui rend l’autopsie impossible», explique Feleknas Uca.

Le représentant du parti kurde HDP a ajouté que toutes les victimes dans la province de Sirnak, proche de la frontière avec la Syrie et l’Irak, étaient d'origine kurde. «Plusieurs personnes et journalistes s’élèvent contre un massacre comme celui ayant eu lieu à Cizre», a-t-il conclu.

Le sud-est de la Turquie, particulièrement la ville de Cizre, est l'épicentre des combats entre l'armée turque et le PKK, le parti indépendantiste armé kurde. Depuis la fin du mois de juillet, les affrontements ont repris après la rupture des pourparlers de paix entre Ankara et les rebelles kurdes. La région connaît des regains  de violence permanents, ce qui force les habitants à quitter leurs foyers.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales