Libye : enfin, un gouvernement d'union nationale ?

Source: Reuters

Le Conseil présidentiel libyen a annoncé dimanche 14 février qu'une nouvelle équipe gouvernementale avait été soumise au parlement internationalement reconnu de Tobrouk. Cette instance devrait rendre son verdict par un vote lundi ou mardi.

«Le gouvernement a été formé aujourd'hui et envoyé au parlement», a déclaré le porte-parole et membre du Conseil présidentiel Fathi al-Mejebri, lors d'une conférence de presse. Une liste de treize ministres et de cinq ministres d'Etat a été envoyée pour approbation au parlement basé dans l'est de la Libye a-t-il en outre indiqué.

Une nouvelle qui ne saurait néanmoins faire oublier les divisions politiques qui demeurent toujours au sein de la classe politique libyenne. Deux des neufs membres du Conseil ont une nouvelle fois refusé de signer ce nouveau projet de formation gouvernementale. «Nous n'avons pas signé, car nous ne sommes pas d'accord sur le gouvernement. La façon dont les ministres ont été nommés n'est pas transparente du tout», a déclaré l'un d'eux sous couvert de l'anonymat. Réuni dans la ville balnéaire de Skhirat au Maroc, le Conseil avait déjà soumis une liste composée de trente-deux membres au parlement de Tobrouk. Celui-ci avait donné une fin de non recevoir jugeant le nombre de ministres trop élevé.

Si la résolution de la crise politique en Libye demeure un acquis, la crise sécuritaire est quant à elle loin d'être terminée en raison de la pluralité des groupes armés qui pullulent dans le pays. Daesh qui continue d'asseoir son assise territoriale constitue, entre autre, l'un des plus grands périls pour la Libye. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales