Medvedev qui parle de «guerre mondiale» : une erreur de traduction qui change tout

image d'illustration© reuters Source: Reuters
image d'illustration

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a donné une interview au journal allemand Handelsblatt. Dans celui-ci, il parle de guerre «permanente» et la traduction a changé pour guerre «mondiale», affolant ainsi tous les médias.

Dans son entretien, Dmitri Medvedev explique que la Russie ne souhaite pas voir menées d'opérations terrestres en Syrie et veut engager des négociations. «Toute opération terrestre a pour conséquence de transformer la guerre en une guerre permanente», a t-il déclaré. Mais ces propos ont été déformés par la traduction et l’adjectif «permanente» est devenu «mondiale».

Cette faute reprise par tous les médias y compris par l’agence de presse AFP a engendré des articles aux titres inquiétant ! Le Journal de Montréal titre «une troisième guerre mondiale ?» et Reuters intitule sa dépêche «La Russie fait planer la menace d’une guerre mondiale si les négociations échouent en Syrie».

Reuters décline toute responsabilité et assure n'avoir fait que traduire des propos de l'Allemand au russe et rejette donc la faute sur la traduction allemande.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales