Le Premier ministre turc estime «hypocrite» les appels à ouvrir la frontière aux réfugiés

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu Source: Reuters
Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a qualifié mercredi d'«hypocrites» les appels à ouvrir la frontière de son pays aux milliers de civils syriens ayant fui la vaste offensive de Damas contre les rebelles à Alep.

«Je trouve que c'est hypocrite que certains disent à la Turquie "ouvrez vos frontières" alors que parallèlement, ils ne disent pas à la Russie qu'"assez c'est assez"», a-t-il déclaré lors d'une visite à La Haye pour rencontrer son homologue néerlandais Mark Rutte.

«Nous laisserons entrer les Syriens qui souhaitent venir»

Le Premier ministre Ahmed Davutoglu s'est plaint de l'Union européenne qui a reproché à Ankara de ne pas respecter les conventions de Genève envers les réfugiés en bloquant près de 30 000 syriens à sa frontière qui fuient les combats d'Alep, au nord de la Syrie. «Nous laisserons entrer les Syriens qui souhaitent venir mais notre priorité est de bâtir un nouveau camp afin d'accueillir des Syriens sur le territoire syrien», a-t-il déclaré.

Une réunion du Groupe international de soutien à la Syrie, qui compte une vingtaine de pays, dont la Russie et l'Iran, est prévue jeudi à Munich, pour tenter de relancer une improbable solution diplomatique au conflit, qui a fait plus de 260 000 morts et des millions de réfugiés depuis cinq ans.

Lire aussi : Le plan d’invasion de la Syrie ? La Turquie veut «protéger» ses frères à Alep

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales