Les filles d'une école de Genève courent en salle à cause de la proximité d'une mosquée ?

La mosquée de la Fondation de la culture islamique à Grand-Saconnex à Genève Source: Reuters
La mosquée de la Fondation de la culture islamique à Grand-Saconnex à Genève

Le média suisse lematin.ch rapporte que dans la plus grande école du canton de Genève, les filles pratiqueraient les cours d'endurance en salle, contrairement aux garçons, à cause de la présence d'une mosquée en face de l'établissement.

Selon les statistiques dévoilées par le directeur du Collège et école de commerce André Chavanne, Roland Jeannet, sur les huit derniers cours dispensés la semaine dernière, les filles ne sont sorties qu'une fois sur quatre contre près de deux fois sur trois pour les garçons. 

«Les filles du Collège et école de commerce André Chavanne ne peuvent pas pratiquer la gymnastique à l’extérieur le vendredi ; cela afin de ne pas indisposer les fidèles de la mosquée voisine. Certains profs imposent cette discrimination, d’autres non», selon «l'information» qui aurait été rapportée à lematin.ch.

Interrogé par le média, certains pensionnaires féminine de l'établissement auraient confirmé avoir déjà couru sur la piste d'athlétisme à l'extérieure mais de façon beaucoup plus rare que leurs homologues masculins.

« Si cela dérange des fidèles de voir des filles courir les jambes nues, une solution aurait été de planter une haie ou des arbres des deux côtés », avait indiqué le directeur de la Fondation de l'Entre-Connaissance et ex-porte-parole de la mosquée, Hafid Ouar, en 2009, après que des incidents aient éclaté en 2009 entre des lycéennes prises à partie par un groupe de musulmans qui leur reprochaient d'avoir couru en tenue impudique «durant l’heure de la prière».

Lire aussi : Malgré la polémique, le parti allemand AfD insiste : on peut tirer sur des femmes migrantes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales