La folie du carnaval, la démence du Mardi Gras (PHOTOS, VIDEOS)

La folie du carnaval, la démence du Mardi Gras (PHOTOS, VIDEOS) Source: Reuters
La vue aérienne des célébrations au Brésil

La célébration annuelle de débauche et de péché dans les jours qui précèdent le mercredi des Cendres, bat son plein ce weekend à travers toute la planète. Notamment dans aux Amériques.

A Rio de Janeiro, le Carnaval arrive juste quelques mois avant les Jeux Olympiques d’été de 2016, une raison supplémentaire pour faire la fête (ou y échapper, tout dépend à quel brésilien vous vous adressez).

Si on monte vers le nord, dans la ville américaine de La Nouvelle-Orléans, dans l’Etat de la Louisiane, les gens se réunissent en scandant une phrase cajun «laissez les bons temps rouler!».

Epargné par la réputation douteuse des foules de «Girls Gone Wild» ces dernières années, les couleurs, les costumes, les parades, les chants au Mardi Gras sont intemporels, existant à La Nouvelle-Orléans depuis les premiers pas des Etats-Unis et remontant à la France médiévale.

C’est la fête 24 heures sur 24 durant les jours précédant le Mardi Gras.

C’est le genre de soirée qui donne envie de revenir à sa ville natale.

Alors que les célébrations de la Nouvelle-Orléans et de Rio viennent de traditions légèrement différentes, quoique développées autour des mêmes fêtes catholiques, elles comprennent des parades somptueusement conçus et si on reste assez longtemps, il y a une grande possibilité de voir des corps dénudés.

Il y a beaucoup de musique partout, de quoi contenter tout le monde.

En bien sûr du jazz, du jazz partout.

Certains prennent même des précautions supplémentaires en raison du virus Zika.

A La Nouvelle-Orléans, des milliers de gens ont afflué dans la ville en s’assurant qu’ils ont leur place pour le «Greasing of the Poles»-Graissage des poteaux dans le quartier français de la ville.

Même Donald Trump défile dans la ville.

Les vêtements, qui sont presque en option par endroits, produisent des résultats intéressants.

Une femme a même apporté un fouet.

Les chiens ont aussi soif d’action.

Le Brésil et les Etats-Unis ne sont pas les seuls pays à faire la fête ce weekend.

Des Espagnols et des Trinidadiens s’assurent qu’ils ne sont pas surpassés dans le domaine de la couleur.

Londres est aussi impliqué, alors que des fêtes de rues spontanées surgissent.

Et si vous êtes partisans des chapeaux pour Mardi Gras, alors la ville belge de Binche est indispensable pour vous.

Et rappelez-vous, on n’est jamais trop vieux pour participer aux festivités.

Cependant, vers la fin de la journée, les gens deviennent fatigués, mais ça en vaut la peine, comme on peut le voir.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»