«Assassin !» Des manifestantes qui ont invectivé Erdogan brutalisées par ses gardes du corps (VIDEO)

© RT

Les gardes du président de la Turquie ont fait preuve de violence extrême envers des femmes activistes en Equateur. Trois manifestantes ont été violemment arrêtées et, d’après leurs témoignages, battues au visage et à la poitrine.

En signe de protestation, trois activistes ont hurlé «Assassin !» à Recep Tayyip Erdogan lorsqu’il s’adressait aux spectateurs de l’Institut des hautes études nationales de Quito, la capitale équatorienne. Les femmes auraient voulu dénoncer les attaques militaires d’Ankara dans les régions majoritairement kurdes du sud-est du pays.

Dans une déclaration publiée après l’incident, les femmes auraient annoncé que le personnel de sécurité d’Erdogan les a frappé au visage, à la poitrine et aux «parties intimes».

Le président turc a effectué cette semaine sa première visite officielle en Equateur, durant deux jours. Cette visite a été pourtant plus d’une fois perturbée par les activistes.

Jeudi, la sécurité du président s’est interposée avec un groupe de protestataires pro-kurdes qui s'est rassemblé en signe de protestation contre l’opération militaire du gouvernement turc dans le sud-est du pays.

En savoir plus : Le nombre de morts kurdes piégés dans la ville turque de Cizre augmente

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales