La Russie gèle sa coopération avec l’APCE jusqu’à la fin 2015

l'Assemblée parlementaire du Conseil d'Europe. (REUTERS) Source: Reuters
l'Assemblée parlementaire du Conseil d'Europe. (REUTERS)

La chef de la délégation russe à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) a déclaré que la Russie interromprait ses travaux au sein de l’Assemblée après que cette dernière ait refusé de restaurer son statut au sein de l’organisation.

« Nous refuserons toute sorte de coopération avec l’APCE jusqu’à la fin 2015 », a déclaré Alekseï Pouchkov, président de la commission des Affaires étrangères de la Douma, que cet acte d’injustice a profondément indigné.

Ce n’est pas la première fois que la Russie se trouve dans une situation délicate. En fait, les droits de la délégation russe ont été suspendus par l’APCE après le rattachement de la Crimée à la Russie en 2014. Pourtant, la Russie est l’un des contributeurs les plus importants au budget de l’Assemblée, avec une participation de 23 millions d’euros.

Le but de l’APCE est de favoriser la coopération entre les pays, le règlement des conflits internationaux, y compris le conflit ukrainien. « Le fait de priver de droit de vote une délégation ne va pas ramener la paix, car les sanctions n’amènent pas à la paix, chaque fois, elles conduisent à la perte de dialogue, de confiance… », a souligné un membre de la délégation française, en guise de soutien.

L’APCE a toutefois refusé de soutenir un projet de résolution ukrainien qui demandait que la Russie soit officiellement reconnue comme un Etat agresseur, et les Républiques autoproclamées de Donetsk et de Lugansk, comme des terroristes.

Dans leur déclaration les députés ukrainiens se sont adressés à l’APCE pour limiter les pouvoirs de la délégation russe au sein de l’organisation jusqu’à ce que Moscou arrête d’ignorer « les demandes de la communauté démocratique ».

Depuis le début du conflit, Moscou soutient la tenue de négociations de paix entre Kiev et les insurgés, insiste pour que les deux parties respectent l’accord de Minsk, en commençant par le retrait des armes lourdes de la ligne de front.

Les troupes de Kiev et les milices du Donbass ont repris les combats dans le sud-est de l’Ukraine après l’effondrement du cessez-le-feu instable.

En savoir plus : Etat d’urgence dans le Donbass, état d’alerte élevé en Ukraine

Le conflit en Ukraine a commencé en avril dernier après que les régions de Donetsk et de Lougansk ont refusé de reconnaître les nouvelles autorités du pays arrivées au pouvoir à la suite d’un coup d’Etat. Selon les données de l’ONU, le conflit en Ukraine a fait plus de 5 000 morts.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales