La Suède remilitarise l’île de Gotland située à proximité des côtes russes

Des militaires suédois © Bob Strong Source: Reuters
Des militaires suédois

Stockholm a remilitarisé son ancienne base de l’époque de la guerre froide sur l’île de Gotland. Cette mesure intervient après la publication d’un rapport qui fait craindre que la Russie ne puisse occuper les pays Baltes en 36 ou 60 heures.

Il y a 20 ans, l’île de Gotland ne constituait pas une priorité stratégique pour la Suède. Mais après des dizaines d’années d’absence, les militaires suédois vont retrouver leur base sur cette île où 300 d’entre eux seront prochainement déployés. Lors de la guerre froide entre 15 000 et 20 000 militaires se trouvaient sur cette base. Mais aujourd’hui Stockholm doit tout recommencer à zéro, ou presque. Les anciennes casernes servent actuellement de bureaux et l’île ne dispose en tout et pour tout que de 14 chars. Mais le ministère suédois de la Défense assure que d’ici la fin de l’année prochaine une nouvelle brigade sera formée sur l’’île de Gotland.

A quoi cette militarisation est-elle liée ? Les autorités suédoises affirment que l’aviation russe viole l’espace aérien suédois et en 2014, elles ont cru qu’un sous-marin russe avait été repéré dans leurs eaux territoriales alors qu’il s’agissait d’un navire technique.

Enfin, un rapport d’un think tank américain publié récemment et hautement médiatisé aiguise les peurs. Il indique qu’il ne faudrait que 36 à 60 heures aux forces russes pour occuper les capitales de l’Estonie et de la Lettonie alors qu’actuellement, les forces de l’OTAN ne sont pas en mesure de protéger les frontières orientales de l’Alliance.

En savoir plus : Suède, découverte d'une mystérieuse épave qui pourrait être un sous-marin russe

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales