Chef maritime de l’OTAN : Daesh veut une puissance navale pour porter des attaques en Méditerranée

© Stringer Source: Reuters

Les combattants de Daesh souhaitent créer leur propre force maritime pour perpétrer des attaques contre des croiseurs ou des navires commerciaux en mer Méditerranée, utilisant des armes depuis des bateaux, prévient le commandant naval de l’OTAN.

La montée de l’Etat islamique en Afrique du Nord implique que le groupe terroriste a pour objectif d’intensifier ses opérations en mer, mettant en péril les voies maritimes commerciales et le transport de passagers, a expliqué jeudi le Commandant des Forces navales de l'OTAN Clive Johnstone à bord de la frégate espagnole Álvaro de Bazán stationnée à Londres pour inspection.

«Nous savons qu’ils ont pour ambition de séloigner des côtes, nous savons qu’ils aimeraient avoir une branche maritime comme Al-Qaïda avait une branche maritime», a-t-il annoncé, cité par The Telegraph.

«L’OTAN ne doit pas penser que la Méditerranée ne concerne que l’immigration. Elle longe le littoral du continent nord-africain, c’est la porte d’entrée de Daesh en Libye, c’est Daesh qui contrôle Syrte et d’autres endroits encore, c’est Daesh qui fait planer une ombre inquiétante sur le commerce maritime et l’accès aux côtes», a-t-il poursuivi.

Clive Johnstone n’a pas fourni de preuves à ces allégations, mais a prétendu que «du matériel coréen, chinois ou russe réellement efficace» trouvent leur voie vers des groupes de combattants tels que le Hamas ou le Hezbollah.

Bien qu’il a mentionné que ces groupes ne ciblaient pas de navires non-militaires, il existe toujours une «horrible possibilité» qu’à l’avenir «une série de systèmes d’armes perfectionnées puissent un jour viser un bateau de croisière, une plateforme pétrolière ou un porte-conteneur».

Après avoir noté que la région devient de plus en plus militarisée à l’observation des différentes marines qui opèrent dans les eaux méditerranéennes, le vice-amiral Johnstone a signalé que l’OTAN ne peut pas se permettre d’être «bousculée» dans la partie orientale de cette mer où les navires russes sont présents pour soutenir l’opération antiterroriste en Syrie.

L’armée russe maintient une force navale près des côtes syriennes dans le cadre de son opération visant à éradiquer Daesh, en déployant plusieurs navires de différentes flottes. La force opérationnelle comprend le croiseur lance-missile «Moskva», équipé d’un système de défense antiaérienne Fort, accompagné par d’autres navires de la flotte de la mer Noire.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales