L’Autriche déploie l’armée pour empêcher les migrants de transiter par l’Allemagne

Les militaires autrichiens surveillent les demandeurs d'asile à la frontière© Leonhard Foeger Source: Reuters
Les militaires autrichiens surveillent les demandeurs d'asile à la frontière

Les autorités ont décidé d'afficher une forte présence militaire afin de dissuader et de bloquer les centaines de réfugiés qui, une fois refoulés à la frontière allemande, tentent de rejoindre l'Autriche.

La nouvelle régulation émise par le ministère de la Défense autrichien rentre en vigueur le 16 janvier.

Désormais, les migrants qui passent par l'Autriche pour se rendre en l’Allemagne ou au-delà, ne pourront plus entrer dans le pays et seront renvoyés chez eux, ont annoncé les autorités le 15 janvier.

«Quelle est la situation actuellement à la frontière entre l’Allemagne et l’Autriche ? Seuls ceux qui demandent l’asile en Allemagne sont autorisés à passer, alors que ceux qui veulent aller plus loin sont renvoyés», a expliqué la ministre autrichienne de l’Intérieur Johanna Mikl-Leitner sur la chaîne d’Etat ORF.

Maintenant, «nous les arrêterons directement à notre frontière sud [avec la Slovénie]», a-t-elle précisé, ajoutant que la présence des soldats serait rendue «bien visible» afin de dissuader les migrants qui tentent de rejoindre illégalement l’Autriche.

Plus de 3 000 d’entre eux, munis de fausses identités, ont été renvoyées, rapportent les douaniers autrichiens.

Quant à la Slovénie, voisine de l’Autriche, elle a fait savoir par la voix de son ministre de l’Intérieur qu’elle allait recourir à des mesures similaires afin d’éviter de devenir une autoroute pour les réfugiés.

Pour tenter de faire face à l’afflux de migrants, ce pays est engagé, avec l’Allemagne et la Slovénie, dans des discussions trilatérales. Celles-ci se déroulent bien et ont pour l’instant généré des contrôles renforcés aux frontières afin de stopper l’immigration illégale, d’après Johanna Mikl-Leitner.

«Les Etats se sont mis d’accord sur le fait qu’une solution conjointe doit être trouvée», a déclaré de son côté le secrétaire d’Etat slovène, Bostjan Sefic, ajoutant que son pays gérerait le problème de son côté si les trois nations ne parvenaient pas à apporter une réponse coordonnée.

Ce processus de négociation a été initié par l’Allemagne qui, depuis début janvier, a renvoyé des centaines de migrants avec de fausses cartes d’identité, qui tentaient de gagner la Suède ou le Danemark.

Ces migrants se sont rabattus sur l’Autriche et la Slovénie, qui sont devenues des destinations prisées par les centaines de milliers de migrants qui se dirigent vers l’Allemagne depuis septembre. 90 000 d’entre eux ont demandé l’asile en Autriche, comparé au 1,1 million de personnes accueillies par l’Allemagne. Le gouvernement allemand reconsidère sa politique de la porte ouverte après une série d’agressions sexuelles sur des femmes par des demandeurs d’asile.

En savoir plus : Allemagne, Suisse, Autriche : Les agressions de la Saint Sylvestre prennent une ampleur effrayante

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales