Répartition des réfugiés : Junker annonce la faillite des efforts européens

Jean-Claude Juncker Source: Reuters
Jean-Claude Juncker

Le président de la Commission européenne a estimé que les efforts de l’UE sur la répartition des réfugiés depuis l’Italie et la Grèce vers les autre pays «ont failli». Seuls 272 des 160 000 demandeurs d’asile ont pour l’instant été relocalisés.

Ce n'est pas la Commission qui a failli, mais certains pays membres qui «n'ont pas tenu leurs engagements», pris l’année dernière dans le cadre du plan de répartition des migrants, a fait savoir Jean-Claude Juncker au cours d'une conférence de presse.

«Ce n'est pas possible qu'une proposition de la Commission, adoptée par le Conseil de l'UE [l'instance où sont représentés les Etats membres] et le Parlement au sujet de la relocalisation des réfugiés ne soit pas transposée ensuite», a regretté le chef européen.

Lors de cette conférence de presse consacrée aux défis européens de l'année 2016, il a également souligné la nécessité de préserver la libre circulation au sein de l'espace Schengen, qui est remise en cause par certains pays face à l’afflux de migrants. «A quoi bon avoir une monnaie unique si nous ne pouvons pas voyager sur le continent comme par le passé ?», s’est-il demandé.

En septembre dernier, les ministres européens de l’Intérieur et de la Justice ont décidé à Bruxelles en septembre dernier de recourir à un système de quotas pour répartir 160 000 réfugiés dans les pays de l’UE. Malgré le règlement Dublin qui exige qu’un demandeur d’asile soit toujours enregistré comme tel dans le pays par lequel il est entré en Europe, cette décision a été prise pour soulager le sort de la Grèce et de l'Italie, où des milliers de migrants débarquent depuis la mer Méditerranée.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales