Le ministère russe de la Défense a publié des documents sur la libération d’Auschwitz

(REUTERS) Source: Reuters
(REUTERS)

Le 27 janvier 1945, les forces du premier front ukrainien ont libéré les prisonniers du camp Aushwitz-Birkenau alors qu’elles progressaient à travers le territoire de la Pologne.

Aujourd’hui, 70 ans après, le site officiel du ministère russe de Défense a publié pour la première fois des documents historiques et authentiques couvrant cette période de la Seconde Guerre mondiale et qui se trouvaient dans les Archives centrales du ministère. Les employés de ce service ont préparé 15 documents uniques, dont certains était autrefois secrets et accessibles par le seul cercle restreint des historiens, indique le service de presse du ministère de la Défense.

Registre de la 60e armée du 1er front ukrainien de l'Armée rouge. Document d'archive.
Registre de la 60e armée du 1er front ukrainien de l'Armée rouge. Document d'archive.

Registre de la 60e armée du 1er front ukrainien de l'Armée rouge. Document d'archive.
Registre de la 60e armée du 1er front ukrainien de l'Armée rouge. Document d'archive.

Le ministère a également publié des documents d’archive témoignent de la façon dont les Polonais venaient à la rencontre des soldats de l’Armée rouge sur les territoires libérés sans cacher leur joie ni le fait qu’il tenaient les soldats russes pour des libérateurs.

La publication des documents sur la libération des prisonniers d’Auschwitz par l’Armée rouge et les territoires polonais occupés s’inscrit dans le prolongement de la tâche du ministère de la Défense qui est de sauvegarder la vérité historique, de s’opposer à la falsification de l’histoire et d’éviter le révisionnisme de la Grande Guerre patriotique, appellation russe de la Deuxième Guerre mondiale.

Document d'archive.
Document d'archive.

Document d'archive.
Document d'archive.

Document d'archive.
Document d'archive.

La semaine dernière le ministre polonais des Affaires étrangères Grzegorz Schetyna a reconnu aux Ukrainiens le mérite de la libération des prisonniers du plus célèbre des camps de la mort en affirmant que c’était le premier front ukrainien de l’Armée rouge qui l’avait libéré. Le responsable polonais a apparemment confondu le terme de premier Front ukrainien utilisé pour désigner un régiment de l’Armée rouge avec l’appartenance ethnique des soldats.

Sergueï Lavrov, le ministre des Affaires étrangères russe, a qualifié les commentaires de Schetyna de « cyniques »:«  la déclaration du ministre polonais selon laquelle le camp d’extermination d’Auschwitz a été libéré par des Ukrainiens se passe de commentaires. Auschwitz a été libéré par l'Armée rouge dans laquelle se battaient des Russes, des Ukrainiens, des Tchétchènes, des Géorgiens, des Tatars... Essayer de jouer sur des sentiments nationalistes dans cette situation est absolument sacrilège et cynique », s’est indigné le ministre.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales