H&M s'excuse après avoir mis en vente une écharpe ressemblant à un châle rituel juif

A gauche, le modèle de la marque H&M. A droite, un châle de prière juif. © Capture d'écran Twitter
A gauche, le modèle de la marque H&M. A droite, un châle de prière juif.

Alors que Dolce & Gabbana vient de sortir une collection d'abayas visant les consommatrices musulmanes, H&M est sous le feu des critiques pour avoir mis en vente une écharpe ressemblant fortement au talith, le châle de prière des israélites.

Capture d'écran du site H&M
Capture d'écran du site H&M

Couleur blanchâtre, bandes noires de largeurs différentes, franges aux extrémités... Les similitudes avec le talith sont frappantes.

Un homme juif portant un châle de prière © Wikipédia
Un homme juif portant un châle de prière


Face aux nombreuses critiques qui ont émergé sur les réseaux sociaux, H&M a pris la décision de retirer le modèle de ses quatorze magasins en Israël. Certains reprochaient notamment à la marque de tirer profit de la commercialisation d'un objet religieux.

Un porte-parole de la marque de vêtement a déclaré : «Nous sommes vraiment désolés si nous avons heurté certaines personnes avec ce modèle. Tout le monde est bienvenu chez H&M et nous ne prenons jamais de positions politiques ou religieuses. Les bandes sont une des tendances de cette saison et nous nous en sommes inspirés. Nous n'avons jamais eu l'intention d'offenser qui que ce soit».

Si l'écharpe H&M se trouvait dans les collections réservées aux femmes, il convient de noter que le port du talith, s'il est permis aux femmes dans certaines circonstances, reste une obligation religieuse avant tout destinée aux hommes.

Lire aussi : Une vidéo montrant des juifs et des arabes s’embrasser aurait été supprimée par Facebook (VIDEO)

Cette enseigne n'est pas la première à offenser la communauté juive. En 2014, Zara avait provoqué un autre scandale en commercialisant un tee shirt pour enfant rayé, avec une étoile jaune de shérif sur la poitrine. Certains y avaient vu une allusion aux vêtements portés par les déportés juifs dans les camps de concentration nazis lors de la Seconde Guerre mondiale.

Le modèle pour enfant controversé, mis en vente par Zara en 2014 © Capture d'écran site internet de Zara
Le modèle pour enfant controversé, mis en vente par Zara en 2014


Face aux réactions outragées, Zara avait retiré en urgence son modèle de la vente.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales