Tel Aviv : «Déséquilibré», le tueur présumé avait fait de la prison pour l'agression d'un militaire

Une photo de 2006 montre le principal suspect de la fusillade d'un bar à Tel Aviv© Capture d'écran du site Haaretz
Une photo de 2006 montre le principal suspect de la fusillade d'un bar à Tel Aviv

Après l’attaque d’un bar israélien au M16, qui a fait au moins deux morts et sept blessés, on connait désormais plusieurs éléments sur le principal suspect, décrit comme déséquilibré par sa famille et déjà connu pour des faits de violences.

Le suspect, un arabe israélien de 29 ans, avait volé l'arme de son père

L’individu soupçonné d'être à l'origine de la fusillade meurtrière serait un Israélien d’origine arabe âgé de 29 ans. Celui-ci aurait été identifié par son propre père, qui l’aurait reconnu sur les différentes photos et vidéos qui ont rapidement circulé sur les réseaux sociaux et dans les médias après la tuerie. Ayant découvert que son arme, qui pourrait être celle qui a été utilisée dans la fusillade, avait disparu, l’homme aurait alors contacté les autorités.

En savoir plus : Une attaque à l'arme automatique à Tel-Aviv fait au moins deux morts et sept blessés (VIDEO CHOC)

Auteur: Haaretz.com

Il avait agressé un soldat pour venger la mort de son cousin

Originaire de la région de Wadi Ara, dans le nord du pays, le tireur présumé aurait déjà effectué une peine de cinq ans de prison pour s’en être pris à un soldat israélien, révèle le quotidien national Haaretz.

Ainsi, en 2007, le suspect avait attaqué un militaire à l’aide d’un tournevis, le blessant légèrement. Durant son interrogatoire, il avait indiqué avoir voulu venger la mort de son cousin, tué une dizaine d’années plus tôt, dans une perquisition par la police des frontières. Il avait également expliqué avoir voulu voler l’arme du soldat, le tuer, avant de revendre son fusil.

Sa famille le décrit comme dépressif et déséquilibré

Citant le témoignage de membres de sa famille, le journal israélien explique que le suspect aurait souffert de dépression depuis la mort de son cousin. Il n’en serait pas non plus à son premier acte de violence et sa famille a dû plusieurs fois appeler la police suite à des agressions.

«Nous savons qu’il était traité pour un problème mental […] Nous n’avons pas eu beaucoup de nouvelles récemment. Il n’était pas marié et nous avons toujours suspecté qu’il soit instable», a expliqué un proche. Un autre membre de la famille du suspect renchérit : «Il est fou», expliquant qu’il n’est pas religieux et n’est affilié à aucun mouvement politique.

La chasse à l'homme se poursuit en Israël

Depuis l’attaque meurtrière du 1 janvier 2016 menée à l’arme automatique, les forces de sécurité israéliennes mettent tout en œuvre pour retrouver le principal suspect. La police, qui s’est d’abord concentrée sur Tel Aviv, fouillerait à présent activement le village d'Ar’ara, où vivait le suspect, ont rapporté des habitants.

Lire aussi : Israël légalise 800 colonies en Cisjordanie alors que les tensions persistent

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales