Les charges finales sur l’assassinat de Nemtsov prononcées : les agresseurs ont agi sur ordre

Les charges finales sur l’assassinat de Nemtsov prononcées : les agresseurs ont agi sur ordre© Sergei Karpukhin Source: Reuters
Suivez RT France surTelegram

Les juges d’instruction ont désigné officiellement l’homme soupçonné d’avoir organisé le meurtre de l’opposant russe Boris Nemtsov, abattu par balle en février, depuis une voiture, à quelques centaines de mètres du Kremlin à Moscou.

Selon le porte-parole officiel de la commission d'enquête, Vladimir Markine, c’est un ancien policier qui a servi dans la République de Tchétchénie au sud de la Russie, qui a commandité le meurtre. Il est en fuite à l’étranger et  se cache selon des suppositions, dans les Émirats arabes unis.

Quant aux quatre hommes inculpés d’avoir perpétré l’assassinat, les charges finales leur ont été annoncées. La figure principale qui a supposément tiré le coup fatal sur l’homme politique russe est Zaour Dadaev. L’homme qui conduisait le véhicule utilisé pour la fuite, Anzor Koubashev, se verra notifier l’accusation plus tard car son avocat était en déplacement, lors de l’audience.

Les trois autres, tous originaires de la partie sud du Caucase nord, ont aussi été accusés d’être complices de Dadaev et Koubachev. Il s'agirait du frère d’Anzor Chaguide Koubashev et de deux autres individus soupçonnés d’avoir organisé des filatures de Nemtsov pour planifier l’aggression et d’avoir fourni des cachettes après le meurtre.

L’hypothèse selon laquelle une motivation religieuse aurait été à l’origine de l’assassinat a été exclue. Elle avait été étudiée parce que, s’exprimant à propos des attaques contre Charlie Hebdo, Boris Nemtsov avait nettement soutenu la publication des caricatures du prophète Mohamed, des déclarations qui avaient suscité le mécontentement des milieux islamistes. L’enquête doit être finalisée au tout début de l’année prochaine.

Le meurtre de Nemtsov

Boris Nemtsov, gouverneur et vice-Premier ministre dans les années 1990, puis opposant au détour des années 2000, a été tué par balles, le 22 février, dans le centre de Moscou. L'assassinat a suscité de vives réactions dans le monde entier, assorties d'appels à conclure rapidement l'enquête.

L’homme politique a été tué sur un pont traversant la Moskova près du Kremlin, alors qu'il regagnait son domicile avec sa compagne. L’assaillant a tiré quatre fois dans le dos de la victime puis s’est enfui en voiture.

Boris Nemtsov

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix