Espagne : le chef des socialistes refuse que Mariano Rajoy soit reconduit à la tête du gouvernement

- Avec AFP

Pedro Sanchez, le secrétaire général du parti socialiste ouvrier espagnol.© Wikipédia.
Pedro Sanchez, le secrétaire général du parti socialiste ouvrier espagnol.

Le dirigeant des socialistes espagnols, Pedro Sanchez, a annoncé mercredi qu'il voterait contre la reconduction du conservateur Mariano Rajoy à la tête du gouvernement, peu après l'avoir rencontré à Madrid.

«Nous allons voter contre la continuité du Parti populaire à la tête du gouvernement, avec Mariano Rajoy comme président du gouvernement», a dit à la presse le secrétaire général du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE).

Pour former un gouvernement minoritaire, M. Rajoy aurait besoin de l'abstention des 90 députés du PSOE lors du vote d'investiture à la chambre. 

A l'issue des élections législatives, le Parti populaire de Mariano Rajoy a perdu la majorité absolue à la chambre basse, même s'il reste le premier parti du pays (28,7% des voix, 123 sièges).

De fait, le chef du gouvernement souhaite désormais dialoguer avec les autres partis afin de «tenter de former un gouvernement».  

Pour obtenir l'investiture des députés, il lui faut ainsi trouver des alliances avec les deux nouveaux partis, Podemos, de la gauche radicale et les libéraux de Ciudadanos.

Pour gouverner, Mariano Rajoy est dans l'obligation d'obtenir au moins l'abstention du Parti socialiste ouvrier espagnol dirigé par Pedro Sanchez. Mais ce dernier, en votant contre lui, pourrait lui barrer la route.

Excluant explicitement que Mariano Rajoy soit à la tête du gouvernement, Pedro Sanchez ne ferme toutefois pas la porte à la formation d'un gouvernement par le parti conservateur.

Lire aussi : Le bilan des législatives en Espagne, annonce-t-il une nouvelle ère politique pour le pays ?

«Il est de la responsabilité de la première force politique de tenter de former un gouvernement, s'il y arrive, il pourra compter sur le PSOE, en tant que leader de l'opposition», pour la défense de l'intégrité de l'Espagne ou la lutte contre le terrorisme, a-t-il dit.

«Nous allons explorer toutes les possibilités pour qu'il y ait un gouvernement du changement» qui réponde aux voeux des électeurs, a ajouté M. Sanchez.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales