Afghanistan : Daesh se lance sur les ondes

On savait Daesh doué pour la communication...© Flickr
On savait Daesh doué pour la communication...

Le groupe Etat islamique a décidé de se doter de sa propre radio afghane. Elle diffusera sa propagande dans le but de concurrencer les talibans.

Radio Daesh sur les ondes. Non, vous ne rêvez pas. C’est la dernière trouvaille des troupes d’Abou Bakr al-Baghdadi. Lancée dans la province orientale de Nangarhar en Afghanistan, «La voix du Califat» permet de diffuser en langue pachtoune interviews, messages anti-gouvernementaux ou encore de la musique ! Bon n’attendez pas le dernier tube de Pharrell Williams, le son sera 100% Daesh.

Recruter les jeunes… avant les talibans

Le véritable but de l’opération pour le groupe Etat islamique, c’est bien de concurrencer les factions talibanes, traditionnellement proches d’Al-Qaïda. Les premiers passages sur les ondes ont d’ailleurs encouragé la jeunesse à trouver sa voie dans les bras de Daesh.

Un résident de la ville de Jalalabad a déclaré à Al Jazeera que les messages diffusés par le canal «n’étaient pas faux» et que le nombre d’auditeurs «augmentait sans cesse». Autre son de cloche chez un autre habitant qui parle de «prêches de haine» tout en soulignant que «les jeunes pourraient se laisser influencer».

Les talibans, engagés dans une lutte contre les combattants d’al-Baghdadi doivent faire face à une forte expansion de leur ennemi sur leur terre. L’Afghanistan est vu comme un vivier de recrues potentielles et Daesh compte bien couper l’herbe sous le pied de ses concurrents. «Les militants de l'EI deviennent de plus en plus forts en Afghanistan. Cette station de radio va les aider à recruter des combattants qui les rendront encore plus puissants» explique Haji Ghalib, gouverneur du district d’Achin. De plus, ces derniers temps, de nombreux combattants talibans ont fait défection pour faire allégeance au groupe Etat islamique.  

Les anciens comparses d’Oussama Ben Laden ne semblent pas inquiets outre-mesure. «La radio a une audience très limitée. Et ce n’est pas une heure de programme qui va pousser les gens à rejoindre l’EI» a analysé le porte-parole des talibans Zabihullah Mujahid.

Progression en Afghanistan

Dans un autre combat non moins féroce, l’armée afghane s’oppose à la fois contre les talibans et contre Daesh. Récemment, ces derniers ont mis la main sur quatre districs du sud de Jalalabad. Les combats quotidiens ont coûté la vie à plusieurs centaines de soldats.

Plusieurs analystes mettent en avant la baisse d’influence des talibans ainsi que le retrait progressif des troupes occidentales pour expliquer cette percée de l’EI en territoire afghan.

Quoi qu’il en soit, les autorités sont d’ores et déjà à pied d’oeuvre pour anéantir le projet radiophonique de Daesh. «Ils projettent de faire du lavage de cerveau sur les populations à travers ce canal mais nous sommes déjà en train de traquer les signaux pour le faire fermer» souligne Haji Ghalib. La technologie utilisée par les extrémistes rendrait cependant difficile la localisation du signal.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales